Contactez-nous

1er Mars 2018 - 14 Adar 5778

Zmanim Paris

Aube - Alot haCha'har06:00
Début mise des Téfilines et Chéma06:31
Lever du soleil - Nets ha'Hama07:33
Fin du 1er Zman du Chéma (Maguen Avraham)09:31
Fin du 2ème Zman du Chéma (Gaon de Vilna)10:18
Fin 1er Zman de la Téfila10:42
Fin 2ème Zman de la Téfila11:13
Mi-journée - 'Hatsot13:03
Min'ha Guédola13:33
Min'ha Kétana16:17
Plag Hamin'ha17:25
Coucher du soleil - Chkiya18:33
Apparition des étoiles - Tstèt haKokhavim19:18
Nuit selon Rabbénou Tam20:08
Mi-nuit - 'Hatsot halayla01:03

Daf Hayomi

Michna Yomit

Yebamot 9-6

Limoud au féminin

Etude n°245

Histoire Juive

01-03-1886
Première attaque arabe organisée sur une colonie juive en Erets Israël contre Petah Tikva.

Moussar du Jour - 14 Adar

La joie que l’on ressent le jour de Pourim est intense et elle est liée à différentes raisons. Tout d’abord, il s’agit de la simh’a (joie) de la mitsva ou plutôt des mitsvot car nous avons de nombreux commandements à accomplir en ce jour (écouter la méguila, le demi-shekel, faire des dons aux pauvres, envoyer des cadeaux à des amis, et prendre le repas). Comme pour Souccot, le fait d’avoir de nombreuses mitsvot à accomplir accentue la profondeur de cette journée et notre proximité avec Hachem.

Ensuite, nous devons revêtir des habits de chabat durant cette journée, étudier des divrei Torah et préparer une belle table, avec des bougies par exemple. Le repas devra être particulièrement bien préparée et reflétée l’importance de jour. Il convient de célébrer ce repas également avec des chants ainsi que des récits sur les miracles d’Hachem et notamment ceux de Pourim.

Rappelons-nous que Rav Israël Salanter avait l’habitude de dire que l’on peut réparer plus de choses lors du banquet de Pourim que lors de la Neila de Kipour !

Enfin, nous rajoutons le jour de Pourim dans la téfila et dans le brikat hamazon le passage de « Al hanissim » que nous ajoutons dans les paragraphes qui débutent par « Modim » ou « Node » (« Nous te remercions »). En effet, l’expression de la gratitude, comme nous l’avons vu, est toujours une source de joie et d’épanouissement. [Jerome Touboul]

Haut de page