Paracha Vayigach
Fête actuelle : 'Hanouka
Contactez-nous
Projet dédié par un généreux donateur
Projet dédié par un généreux donateur

Quand et pour qui dire "Haréni Kaparat Michkavo" ?

Rédigé le Mercredi 9 Décembre 2015
La question de Anonyme

Chalom Rav,

J'ai entendu un Rav qui disait "Haréni Kaparat Michkavo" lorsqu'il mentionnait le nom de son Rav décédé ou de ses parents disparus.

Quelle est la signification de cette phrase ? Faut-il la dire obligatoirement ? Y a-t-il une importance à dire cette expression même après les 12 mois de leur disparition ?

Merci.

La réponse de Rav Emmanuel BENSIMON
Rav Emmanuel BENSIMON
1101 réponses

Chalom,

La Guémara (Kidouchin 31b) enseigne que lorsqu'un enfant rapporte un enseignement de Torah d'un parent défunt, il doit dire : "Haréni Kaparat Michkavo", littéralement "Que je sois l'expiation de sa mort". Rachi explique que l'on souhaite recevoir à la place du parent les souffrances que son âme devait subir dans l'au-delà : je préfère souffrir à sa place !

Quand dire cette phrase ? Uniquement dans les 12 mois suivant le décès du parent, et uniquement si l'on mentionne des paroles de Torah (Halikhot 'Olam 8 p.107, Ben Ich 'Haï Choftim 14).

Le Rav Ovadia Yossef enseigne qu'après les 12 mois, il ne faut plus dire cette phrase (car le jugement de l'âme est terminé); on se contentera de "Zikhono Livrakha" ("que son souvenir soit une bénédiction").

De bonnes nouvelles pour tout Israël !

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BENSIMON
Haut de page