Paracha Tsav
Prochaine fête : Pourim (ce soir)
Contactez-nous
Projet dédié par un généreux donateur
Projet dédié par un généreux donateur

Quelle provenance privilégier pour le vin du Kiddouch ?

Rédigé le Dimanche 27 Janvier 2019
La question de Anonyme

Chalom,

Est-ce qu’il y a lieu de préférer un vin d’Israël à un vin d’une autre provenance pour le Kiddouch de façon générale (Chabbath, fête, mariage...) ?

La réponse de Rav Nissim HADDAD
Rav Nissim HADDAD
7 réponses

Bonjour,

Oui, il est préférable de boire du vin provenant d'Erets Israël (bien qu'il soit tout à fait permis de boire du vin provenant d'autres pays) tant qu'il répond aux normes de la Cacheroute, sous une surveillance rabbinique reconnue, et, ce, pour les raisons suivantes :

- pour accomplir la Mitsva de manger des fruits de la terre d'Israël et se rassasier de Sa bonté, comme il est dit dans la bénédiction que nous récitons après avoir consommé ces fruits : "Léékhol Mipirya Vélisbo'a Mitouva"

- le vin (le raisin) fait partie des 7 fruits à travers lesquels la Torah fait l’éloge de la terre d’Israël. C’est pourquoi, il faut privilégier un fruit (ou en l’occurrence, un vin) d’Israël plutôt que d’ailleurs.

- les fruits de la terre d’Israël ont une Kédoucha (sainteté) supérieure aux autres fruits. En prélevant les Téroumot et Ma’asserot (prélèvements rituels nécessaires sur les fruits d'Israël), ils bénéficient d'une Kédoucha supplémentaire qui permet à ceux qui les consomment d'être plus sensibles à la spiritualité et de ressentir la présence Divine plus proche d’eux.

- en consommant les fruits d'Israël et, bien sûr, le vin d'Israël, nous participons à la Mitsva de Yichouv Erets Israël (peupler la terre d’Israël, en contribuant à l’économie locale).

En conclusion, il n'y a aucun problème de boire du vin provenant d'autres pays qu'Israël tant qu'ils ont une bonne Cacheroute, à plus forte raison lorsque c’est un bon vin, destiné à honorer la table de Chabbath et des fêtes.

Cependant, si on a le choix et la possibilité d'avoir un vin de la terre d’Israël (qui est souvent bien meilleur que les autres vins) en vérifiant évidemment que ce soit une bonne Cacheroute, il est certain qu'en le buvant nous bénéficierons des mérites supplémentaires; surtout lorsque c’est pour honorer le Chabbath et les fêtes.

Je vous souhaite une grande Hatsla’ha.

Faites attention de ne pas trop abuser et d'en garder pour la fête de Pourim !

Kol Touv.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Nissim HADDAD
Haut de page