Contactez-nous
Campagnes de sensibilisation

Campagnes de sensibilisation

Lever un Juif de sa place à la synagogue

Mis en ligne le Dimanche 13 Août 2017

Donnez votre avis sur cette vidéo

Voir la vidéo

Accès vidéo : Campagne n°1 : Lever un Juif à la synagogue

Laurent Goldberg ne s'était pas rendu prier dans une synagogue depuis sa Bar-Mitsva. Puis, une voix intérieure l'a poussée à aller réciter le Kaddich pour sa mère défunte, puisque c'était le jour anniversaire de sa mort. Il prit avec lui son garçon de 8 ans, joyeux de lui faire faire une belle Mitsva. C'est là qu'il s'assit à une "place réservée"... 

Message

  • Il est interdit de lever celui qui a pris sa place à la synagogue [Piské Tchouvot 90, 24]
  • La prière d'une personne qui a fait honte n'est pas écoutée [Ari Zal]
  • Dans le Judaisme, rien ne peut justifier de faire honte à l'autre.
  • La seule place qu'on possède, c'est celle qu'on donne à l'autre.
  • Une seule parole peut éloigner une génération entière du respect de la Torah et ses commandements.
     

Casting

Scénario : Binyamin Benhamou
Direction technique : Ruben Journo
Lieu : Synagogue Chaagat Arié, Jerusalem
Remerciements : David Seroussi, Rav Gabriel Dayan, Léa Nabet

Le père et son fils : Avraham Coopmans & Aharon Benhamou
Il lève le père : Its'hak Kouhana
Figurants : Binyamin Benhamou, Chmouel Kessous, Ephraim Melloul, Philippe Steboun, Moché Loulou, Chlomo Kessous, Jonathan Berdah, Emmanuel Zaoui
 

Détail

1. Il existe une obligation d'importance majeure d'avoir une place fixe pour prier à la synagogue (Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, 90-19) même si l'on prie occasionnellement, et même à la maison.

2. En cas de difficulté à prier à la même place, il est permis de prier dans un rayon de 2 mètres près de celle-ci. (Michna Broura, 90-60)

3. Si une personne étrangère se trouve à sa place, il ne faut pas lui faire la remarque s'il y a le moindre risque qu'elle soit humiliée ou vexée. Dans un tel cas, il est évident que la prière de celui qui fait honte à l'autre ne sera pas exaucée.

4. S'il est obligatoire de faire la remarque à la personne qui se trouve à sa place, il ne faut pas que ce soit en présence des autres fidèles. Il faut attendre la fin de la prière.

5. C'est au responsable de la synagogue ou à une personne ayant une place à proximité de la place en question de faire la remarque à la personne qui s'est installée par erreur.

Haut de page