Aujourd'hui à Paris
06:31 : Mise des Téfilines
07:34 : Lever du soleil
13:44 : Heure de milieu du jour
19:53 : Coucher du soleil
20:38 : Tombée de la nuit

Paracha Ki-Tavo
Vendredi 20 Septembre 2019 à 19:35
Sortie du Chabbath à 20:39

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Combien de rapports minimum avec son mari ?

Rédigé le Vendredi 2 Mai 2014
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

J'ai un petit problème.

Je suis mariée, j'ai deux enfants et je ne suis pas très branchée sexuellement. C'est-à-dire que je vais avec mon mari un minimum de fois car je suis tout simplement feignante.

Mon mari aimerait que j'aille un peu plus souvent avec lui, mais je n'ai "pas trop les nerfs", comme on dit...

J'aurais voulu savoir si cela ne nuira pas à mon couple, est-ce que mon mari ne sera pas attiré par d'autres femmes ?

En plus de cela, il me dit qu'il a parfois des pollutions nocturnes...

Est-ce que je dois faire un effort de mon côté ou il n'y a pas à s'inquiéter ?

Pour que mon mari soit fidèle à moi et qu'il n'ait pas d'autres pensées interdites le mieux est d'aller combien de fois avec lui par semaine ?

Merci beaucoup !

La réponse de Rav Avner ITTAH
Rav Avner ITTAH
252 réponses

Chalom,

Il est très important de préciser que je réponds ici à votre question, mais l’essentiel de cette Mitsva n’est pas seulement dans le fait d’éviter à l’homme d’avoir des mauvaises pensées, pollutions nocturnes etc., mais bien au contraire, d’unir l’homme et la femme afin de faire résider parmi eux la providence divine et d’amener de nouvelles âmes dans ce monde-ci.

Il est certain qu’un des rôles essentiels d’une épouse est de sauver l’homme des mauvaises pensées et de l'empêcher d’être attiré par d’autres femmes.

La Guémara (Yébamot 63a) rapporte à ce sujet que Rabbi ’Hiya était marié à une femme méchante qui le faisait beaucoup souffrir. Malgré cela, dès qu’il avait l’occasion de lui acheter un petit cadeau, il profitait de cette opportunité. Son élève, Rav, était étonné vu l’attitude de sa femme. Rabbi ’Hiya lui répondit : « Le simple fait qu’elles fassent grandir nos enfants et qu’elles nous sauvent de penser à d’autres femmes suffit pour que je me comporte ainsi ».

Ainsi, dans Yébamot 62b, la Guémara enseigne qu’un homme qui n’est pas marié est un homme sans murailles, comme il est écrit dans Jérémie, chap. 31, verset 21 : "La femme entoure l’homme". Le Maharcha explique que la femme sauve l’homme et est pour lui une muraille contre les attaques du Yétser Hara'.

Nous voyons donc de ces sources saintes que la femme doit s’efforcer un maximum de s’embellir pour son mari, d’essayer le plus possible de lui plaire - afin que toute son attention et ses pulsions soient tournées vers elle -, et d’avoir des rapports avec lui.

En effet, il y a de fortes chances que le fait de ne pas avoir de rapports sexuels, ou peu, nuira à votre couple avec le temps.

Il faut savoir qu’un homme a naturellement des pulsions qu’il maîtrise constamment. Si, du point de vue sexuel, il y a une bonne entente dans le couple, les pulsions sont maîtrisées et dirigées vers l’épouse. Si l’entente à ce niveau-là est moindre, ou pas suffisante, le mari est mis à l’épreuve. S'il a beaucoup de crainte du Ciel et n’est pas confronté à des femmes à son travail, ou tout au long de la journée, il se battra et, Béézrat Hachem, réussira, mais si les conditions quotidiennes ne sont pas optimales (bureau avec des femmes, publicités, internet...), l’épreuve grandit.

En ce qui concerne les pollutions nocturnes, elles peuvent être liées à un surplus de nourriture, dans quel cas il n’y aura pas de quoi s’inquiéter. Mais le problème est qu’elles sont souvent le résultat de pensées à des femmes (pas forcément Tsniout) vues au cours de la journée sur photos ou en réalité. Il est certain que si les rapports conjugaux se déroulent de façon optimale, cela évitera ces pollutions nocturnes. Vous n’en êtes pas la cause, mais vous avez ici un rôle primordiale pour les éviter.

Quant au nombre de fois par semaine qu’il serait bon d’avoir des rapports (dans la Halakha Even Haezer chap. 76), l’homme a des obligations envers sa femme en fonction de son métier et de ses capacités. Par contre, la femme, elle, doit s’efforcer d’être prête pour son mari. Bien entendu si celle-ci est fatiguée, en colère ou autres raisons, elle pourra s’abstenir, mais dans l’ensemble, une femme doit aller avec son mari le nombre de fois que celui-ci le demande tant que ceci est dans la norme.

Il est à noter que chaque homme et chaque moment de la vie est différent, il est possible qu’un mois votre mari ait besoin de 5 fois par semaine, et le mois suivant, 2 fois lui suffiront. C’est à vous de juger l’intensité de son envie et d’accomplir un de vos rôles dans la mesure du possible.

Comprenez bien que dans la Torah l’union du couple au moment du rapport constitue le fondement d’un Chalom Bayit réussi.

Pour des détails supplémentaires à ce sujet, cliquez sur le lien suivant :

http://www.torah-box.com/question/combien-de-rapports-minimum-avec-sa-femme_13971.html

Béhatsla'ha.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avner ITTAH
Projet dédié par un généreux donateur