Aujourd'hui à Paris
05:49 : Mise des Téfilines
06:57 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
20:47 : Coucher du soleil
21:35 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 30 Août 2019 à 20:19
Sortie du Chabbath à 21:25

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Caractère selon le prénom, irrévocable ?!

Rédigé le Dimanche 10 Juillet 2016
La question de Laura G.

Bonjour,

J'ai lu votre réponse sur le caractère de Léa, et c'est un peu tristounet comme réponse.

Ma fille s'appelle Léa, et ça m'inquiète un peu !

Est-ce que les descriptions que vous faites sur les prénoms sont inscrits dans la Torah ? Y a-t-il une possibilité d'avoir une Léa joyeuse ?

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4356 réponses

Chalom Ouvrakha,

Comme je l'ai expliqué à plusieurs reprises, il est simplement question de tendance ou de penchement vers tel ou tel trait de caractère, mais on peut (et parfois on doit) changer les choses et se mouvoir, en s'aidant de nos qualités et de nos points forts pour combattre le négatif et trouver un équilibre, ce qui est merveilleusement bien réalisé par la grande majorité des Léa.

Un trait de caractère se traduit en hébreu par "Midda", qui veut aussi dire "mesure". Rien n'est bon ou mauvais, ce n'est qu'une question de "dosage", de trouver un équilibre dans notre vie, et c'est ce que je tente de réaliser en transmettant les racines des noms.

Une personne qui a "tendance" à ne pas être joyeuse devra doser ce trait de caractère en devenant joyeuse mais sérieuse.

Aussi, si cela peut permettre à un parent de comprendre son enfant, ou à un conjoint de comprendre son époux, c'est pour moi une grande chose.

Car nous avons tous des qualités et des défauts, mais trop souvent nous les ignorons, et, à travers la racine du nom, on peut faciliter le travail de découverte en vu de mieux se comprendre, mieux se connaitre, Amen !

Donnons un exemple, puisque les Léa (en général) savent bien terminer les histoires, une fois cette étape réalisée, elle a de quoi se réjouir, son point fort sera dans sa réussite finale.

Nous le disons dans Echèt 'Hayil "Vatits'hak Léyom A'haron" ("elle se réjouira le dernier jour"), c'est-à-dire que sa joie se trouve dans la finition des événements.

N'oublions pas que l'une de nos matriarches se nommait Léa, c'est un très joli nom ! Et, comme tous les autres noms, il nous dévoile des tendances avec lesquelles nous allons devoir travailler.

Kol Touv.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA
Projet dédié par un généreux donateur