Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:45 : Mise des Téfilines
06:05 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:29 : Coucher du soleil
22:25 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34
Afficher le calendrier

Donner le Guèt avec l'accord de sa femme

Rédigé le Vendredi 4 Juin 2021
La question de Yeoshoua B.

Bonjour chers Rabbanim de Torah-Box.

Si je viens vers vous aujourd'hui, c'est pour vous poser une question un peu particulière en sachant que je n'ai pas toutes les connaissances requises, mais juste quelques connaissances en Torah et Guémara, et aussi un petite expérience personnelle dans ce sujet.

J'ai entendu dire que la Takana de Rabbénou Guerchom concernant l'obligation de la femme de devoir accepter le Guèt du mari n'avait pas été acceptée par tous les Rabbanim Ashkénazes, une partie seulement de ce monde l'avait pris sur lui, et les Séfarades en terre Séfarade ne l'appliquaient pas non plus.

Si je me pose la question aujourd'hui c'est parce qu'un ami a des complications dans son divorce, car sa future ex-femme refuse de se rendre au rabbinat pour recevoir son Guèt (car elle refuse, entre autre, la décision du tribunal civil et donc fait pression à son mari en refusant le Guèt), mais dans ce cas bien précis et étant donné que cette Takana ne s'applique pas de manière forcement automatique, pourquoi ne pourrait-il pas divorcer sans l'accord de sa femme ?

Apparemment, le Rav refuse de le divorcer.

Je tiens à signaler que le Rav est Séfarade, mon ami est Séfarade, sa femme est Séfarade, et la communauté dans laquelle ils vivent est à forte majorité Séfarade.

Merci d'avance de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30487 réponses

Bonjour,

1. La Halakha à laquelle vous faites allusion se trouve dans le Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 119, Halakha 6 et chapitre 178, Halakha 9.

2. De nos jours, dans les tribunaux rabbiniques Ashkénazes et les tribunaux rabbiniques Séfarades, on n'organise pas un divorce contre le gré de la femme, bien que Rabbi Yossef Karo n'ait pas tranché ainsi dans le Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 119, Halakha 6. Derekh Emouna [Rav Chmouel Bibas], volume 5, pages 91-92Yabi'a Omer, volume 5, Even Haézer, réponse 1, Yalkout Yossef - Kitsour Choul'han 'Aroukh, Hilkhot Guitin, chapitre 119, Halakha 1.

3. Dans certains cas exceptionnels, il est permis d'organiser un divorce contre son gré lorsqu'il s'agit d'une femme 'Ovéret 'Al Dat Moché / Yéhoudit [femme qui transgresse des lois d'une certaine gravité] mais c'est un cas assez rarissime. Rama sur Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 115, Halakha 4.

4. La réponse à votre question : lorsque pour une raison ou une autre, il n'est pas possible d'organiser un divorce "normal", de plein gré, le Beth Din autorise au mari de se marier même s'il a le statut d'homme marié. Mais l'interdiction de se marier reste en vigueur pour sa femme. Yalkout Yossef - Kitsour Choul'han 'Aroukh, Hilkhot Guitin, chapitre 119, Halakha 1, Yabi'a Omer, volume 5, Even Haézer, réponse 1.

5. Si vous désirez davantage de détails, je vous invite à me contacter par le biais du service téléphonique - Question au Rav - de Torah-Box, tous les jours, de 09h30 [heure française] à 00h30.

Depuis la France, au 01.80.20.50.00. Depuis Israël, au 02.374.15.15. Tapez sur la touche 2 pour le service Question au Rav.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN