Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:24 : Mise des Téfilines
08:31 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:35 : Coucher du soleil
18:24 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Mena'hem Mendel De Kotzk
Afficher le calendrier

Envoyer une musique achetée par email

Rédigé le Mercredi 5 Mai 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Est-il permis d'envoyer un fichier musical que j'ai acheté (MP3 par exemple ou provenant d'un album dont j'ai fait l'acquisition) par mail à une autre personne ?

En effet, cette personne va finalement acquérir un produit (même s'il est virtuel) qu'elle n'a pas acheté.

Est-ce considéré pour elle comme du vol d'en profiter ?

Merci beaucoup d'avance et Béhatsla'ha !

La réponse de Rav Aharon COHEN
Rav Aharon COHEN
31 réponses

Chalom,

Il est permis d'envoyer par mail un fichier musical que vous avez acheté à une autre personne.

La loi de "droit d'auteur" [article 3C] autorise la copie d'une bande de chansons pour objet d’utilisation personnelle, mais l’interdit sous toute forme commerciale. La copie d'un CD pour écouter les chansons dans un lecteur est autorisée, car c'est une utilisation personnelle. La loi autorise même de prêter un CD à un ami, car ceci aussi est considéré comme une utilisation personnelle, même ci cet ami choisit de copier le CD sur un lecteur pour l’écouter, car on peut choisir l’outil pour écouter une chanson.

La copie à titre commerciale est certainement interdite.

Étant donné que l'interdiction de la violation du droit d'auteur est fondée sur l'intérêt public, la "loi laïque" peut être invoquée en tant que directive à la Halakha à ce sujet, qui n'était pas d'actualité à l'époque de la Guémara.

Vous pouvez également consulter les réponses suivantes : https://www.torah-box.com/question/quelle-musique-utiliser-en-donnant-des-cours-de-danse_57346.html et https://www.torah-box.com/question/pirater-un-compte-deezer_46193.html

Béhatsla'ha.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Aharon COHEN