c Question au Rav : Je réveille ma famille en allant prier !

Je réveille ma famille en allant prier !

Rédigé le Lundi 1er Septembre 2014
La question de Ari L.

Bonjour,

Je vais tous les matins au Beth Haknesset prier avec Minyan, mais, malheureusement, très souvent, ça réveille ma femme et parfois mes enfants.

Ma femme me dit qu en réveillant tout le monde je perd le salaire de la Mitsva du Minyan avec la 'Avéra du Guézèl Chéna (voler le sommeil).

Que faut-il faire : quand même tenir ou alors prier seul ?

Et si je prie seul, à quelle heure : au Nets ou en même temps que le Minyan ?

Chavou'a Tov.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27747 réponses

Chalom Ari,

1. Vous devez faire tous les efforts possibles afin de ne réveiller personne en allant au Beth-Haknesset.

Si cela vous est impossible, vous êtes dispensé de l'obligation de vous rendre au Beth-Haknesset.

2. Si vous êtes dans l'obligation de prier seul, il est conseillé de prier à l'heure du Nets, si cela vous est possible - si non, à l'heure des fidèles de votre Beth Haknesset. Attention : à condition de ne réveiller personne !

3. Efforcez-vous de trouver une solution pour aller au Beth-Haknesset sans être à l'origine d'un quelconque trouble pour votre famille, qu'Hachem les protège.

4. Montrez cette réponse à votre épouse afin de l'honorer.

D'une manière générale :

Il est interdit de faire une Mitsva d'une manière entraînant un désagrément à son prochain et, à plus forte raison, si la Mitsva est accomplie grâce à la transgression d'une Mitsva.

Donc, si les membres de votre famille doivent encore dormir et que vous n'entendez pas le réveil, il faut penser à une autre solution :

Soit dormir plus tôt, soit acheter un réveil silencieux, avec un système vibreur, soit prier avec un Minyan à une heure plus tardive.

Les décisionnaires traitent de ce sujet à propos de plusieurs Mitsvot.

Ci-dessous, quelques exemples :

1. Lorsque l'on fait Nétilat Yadaïm à coté de son lit et qu'il y a d'autres personnes dans la chambre,

2. Lorsque l'on se lève tôt le matin, pour les Seli'hot,

3. Lors de la construction de la Soucca, à la sortie de Yom Kippour,

4. Lorsque l'on fait une réprimande à son prochain. Voir Rachi sur Vayikra, chapitre 19, verset 17.

Voir Pit'hé 'Hochen - Gnéva Véhonaa, pages 426-428, Avné Yachfé, volume 3, réponse 3, Chraga Haméïr, volume 6, réponse 101, Michné Halakhot, volume 12, réponse 443, volume 14, réponses 199-200, Yalkout Yossef - Souccot [nouvelle édition - 5776], pages 71-73, Chéélat Rav [Rav 'Haïm Kaniewski], volume 2, page 143.

Kol Touv,

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN