Les mots "ossé chalom bimromav" semblent impliquer qu'Hachem réconcilie les malakhim (anges). Pourtant, la Guemara montre clairement que ceux-ci ne se disputent jamais. Que signifie donc le mot chalom ? Est-ce vraiment la paix, au sens où nous la comprenons habituellement ? Pourquoi ? En quoi le confinement actuel peut-il entraîner des problèmes de chalom ? Que faire pour résoudre ces derniers ?