Contactez-nous
Nos Sages

Nos Sages

Qui est le Rav Chlomo Moché Amar ?

Mis en ligne le Jeudi 28 Janvier 2016

Le Rav Chlomo Moché Amar fait parti des rabbanim les plus actifs intervenant sur le site Torah-Box, au grand bonheur des internautes francophones. Il était normal pour notre équipe de vous présenter avec fierté, qui est ce grand personnage du monde de la Torah aujourd'hui.

Né en 1948 à Casablanca, il occupa le poste de Grand-Rabbin Séfarade de Tel-Aviv entre 2002 et 2003, et de Grand-Rabbin Séfarade d’Israël entre 2003 et 2013. Aujourd'hui, il est Richon Létsion et Grand-Rabbin Séfarade de Jérusalem.
 

Biographie

Au Maroc, il étudia dans les écoles juives de la ville, Otsar Hatorah et Névé Chalom, et à la Yéchiva Tomkhé Témimim-‘Habad. En 1962, il fit son Aliyah en Israël avec sa famille, où il s’installa à Pardess ‘Hanna.

Entre 1963 et 1967, il étudia à la Yéchiva Tiféret Tsion à Bné Brak et à la Yéchiva Chéérit Yossef auprès du Rav Nissim Tolédano. En 1967, il passa à la Yéchiva de Chlomi. En 1969, à l’âge de 21 ans, on l’invita à occuper le poste de Rav local et Roch Yéchiva de Chlomi, le Rav Messaoud Rivéa’h, contraint de s’absenter pour une longue durée.

A cette période, il entreprit ses études de Dayanout (juge rabbinique) auprès du Rav Yaakov Nissan Rosental de ‘Haïfa, qu’il considère comme son Rav attitré. En 1970, il est nommé Rav et directeur du département de la Cacheroute au conseil religieux de Nahariya.

En 1973, il est nommé Rav du Mochav Mégadim, situé dans le district de ‘Hof Hacarmel. Il occupa ensuite la fonction de Machguia’h à la Yéchiva Torah Véhoraa à Tel-Aviv. Pendant ces années-là, il fut investi de la fonction d’abatteur rituel et de surveillant de la ville, et Rav du Mochav et de la ville.

Le Rav Amar effectua son service militaire à l’armée dans l’unité d’identification des victimes, où il continua également à servir pendant ses périodes de réserve à l’armée. Après une série d’entraînements à des missions de sauvetage, il occupa un poste axé sur la Halakha dans ce département. Ses conférences dans le cadre des cours de Tsahal tournaient autour de la valeur du respect à accorder au mort, et de la Halakha pratique à appliquer dans ces cas. Il dispensa également ce type de conférences à l’organisme Zaka. Son expérience pratique dans le domaine des victimes et des disparus s’exprima également dans ses décisions halakhiques qui furent publiées au fil des ans.

Le Rav Amar fit la rencontre de son épouse Mazal par le biais de son Rav, le Rav Yaakov Rosental, et douze enfants sont nés de cette union. L’un de ses frères est le chanteur Albert Amar. Sa fille Yéhoudit Ra’hel est mariée au Rav Ovadia Yossef qui est le petit-fils du célèbre Rav Ovadia Yossef [dont il porte le même prénom etr nom de famille] et fils du Grand-Rabbin d'Israel actuel, le Rav Its’hak Yossef.
 

Dayanout et Rabbanout

En 1982, après avoir passé les examens de Dayanout au grand-rabbinat, le Rav Amar est nommé Dayan de Tsfat. Il occupa divers postes dans les tribunaux rabbiniques de Tibériade, Béer Chéva’, ‘Haïfa, Ashkelon, puis de nouveau à Béer Chéva’ pour une courte durée. Au terme de cette période, il est nommé Av Beth Din de Péta’h Tikva. Il a habité à Bné Brak, où il a également fait office de Rav de la synagogue Maguen-David (Danino) pendant trente ans. Pendant ces années-là, il se consacra à son étude et fut nommé Dayan. Il s’attèle alors également à la rédaction de son ouvrage « Chéma’ Chlomo », tout en étudiant en ‘Havrouta avec le Rav Moché Elkobi, un ami connu lors de ses études à la Yéchiva de Tiféret Tsion, ainsi qu’avec le Rav Tsion Boaron. En 1990, il est nommé juge rabbinique au Badats Beth Yossef. Dès 1994, il est nommé conseiller pour la fondation d’un système de Cacherout, ainsi que décisionnaire de l’Institut des Mitsvot liées à la terre d’Israël, dirigé par son élève, le Rav Chnéor Zalman Réva’h.

En 2002, le Rav Amar est élu à une majorité de voix, sans opposition, Grand-Rabbin de Tel-Aviv Yaffo. Sa plus grande contribution dans ses fonctions de Rav de la ville : les changements qu’il introduit dans le domaine de la Cacherout, en commençant par un haut niveau de surveillance et l’introduction de nouvelles règles, jusqu’à une plus grande sensibilisation du public sur ce sujet. Il acquit son expérience dans le domaine de la Cacheroute, entre autres lorsqu’il occupa le poste de décisionnaire au sein de l’organisme du Badats Beth Yossef du Rav Ovadia Yossef.

En 2003, il est élu Grand-Rabbin d’Israël.

En octobre 2014, il est nommé au poste de Grand-Rabbin Séfarade de Jérusalem.
 

Ses écrits

Une bonne partie des décisions halakhiques du Rav Amar ont été publiées dans dix ouvrages, qui constituent deux séries de Responsa :

  • Chéma’ Chlomo (8 volumes) : son œuvre centrale, publiée pour la première fois en 1992, et qui s’est étoffée au cours de ses années d’exercice de la Dayanout. Traite de sujets d’actualité, mentionnés en parallèle dans le Choul’han Aroukh, en particulier dans le ‘Hochen Michpat.

  • Kérem Chlomo (2 volumes) : autre ouvrage qui recueille en 2 volumes des questions et réponses sur des sujets liés à l’agriculture et aux Mitsvot liées à la terre d’Israël.

Autres ouvrages publiés :

  • Bééra Chel Myriam (au nom de sa mère) : sur la Cacheroute.

  • Birkat Eliyahou (au nom de son père) : sur la Paracha hebdomadaire (volumes publiés : Beréchit, Chémot et Vayikra).

  • Métsahalot ‘Hatanim : textes de Halakha liés au mariage et aux Kiddouchin.

  • Chi’ourim Bémessilat Yécharim : remaniement des cours du Rav sur le Méssilat Yécharim (parties 1, 2 et 3 - rédigés par son élève).

  • Miyamim Yémima : Haggada de Pessa’h avec les lois de la fête et un commentaire de la Hagdada.

  • Miyamim Yémima : livre de Zémirot, y compris des Piyoutim composés par le Rav.

© Torah-Box
Haut de page