Contactez-nous
Education des enfants

Education des enfants

Nouvelles technologies & enfants : un siècle de bouleversements

Mis en ligne le Mercredi 4 Janvier 2017

Nous vivons un siècle de bouleversements, et les enseignants, les parents, les cadres scolaires sont souvent dépassés devant des nouveaux dangers pour les jeunes, auxquels ils n'étaient pas habitués.

Les parents n'ont pas vécu dans leur jeunesse les nouveaux moyens de communications, les téléphones portables et l'internet. Comment gérer ces nouveaux dangers ?

Nous vivons dans une société qui est de plus en plus permissive, où il y a de moins en moins de gène sur les bases même de la morale. Un grand Maître contemporain disait que Tsarfat (la France en hébreu) a les même lettres en Hébreu que Peritsout (débauche), et le Président de la République ne donne pas l'exemple du contraire !

Si la rue avec ses images publicitaires, avec la façon dont les gens sont habillés, est un Nissayone (épreuve), c'est encore pire quand ce problème est dans notre foyer par l'internet.
 

Il y a deux façons de gérer le problème

Soit par une contrainte extérieure, soit par l'intérieur.

La première démarche sera de veiller à ne pas laisser un enfant seul avec l'internet. Un de nos Rabbanim disait qu'il faut appliquer à l'Internet les même lois que le Yi'houd. Un homme n'a pas le droit de s'isoler avec une femme qui n'est pas la sienne, de même on ne s'isole pas avec un objet dangereux qui peut comporter des Nissyonot. Parfois, les parents n'ont pas la force de s'occuper de leurs enfants, et emploient l'internet comme "occupation qui distrait" les enfants. Est-ce que vous les amèneriez à l'église pour les distraire ? Il faut trouver une autre solution. Certains préconisent de placer l'ordinateur familial dans un endroit très visible, comme la salle de séjour, mais pas une chambre, où il y aurait "Yi'houd". C'est faire régner l'ordre et la discipline dans la maison.

Mais il y a une autre démarche : de par l'intérieur. Le Rav Wolbe zal disait qu'il y a 2 démarches en éducation : Binyan (construction) et Zéri'a (planter, ou semer). Une construction, un mur par exemple, se fait par un maçon. Il ajoute des rangées de briques, les unes sur les autres. Cela monte vite. Mais ce que l'on plante pousse. C'est une croissance organique, plus lente, mais de l'intérieur. C'est l'arbre lui-même qui se grandit.

En Torah c'est pareil. La discipline est nécessaire, c'est une construction, mais il faut l'autre démarche aussi.

C'est Hakadoch Baroukh Hou qui a créé le Yétser Hara'. Pourquoi est-il si fort ? Pour qu'on le domine ! Mais comment ? Par la Torah. C'est en montrant à nos enfants que la Torah n'est pas qu'un devoir, c'est un plaisir, qui nous donne une satisfaction immense, qui nous remplit de bonheur. Notre joie est dans un bon Limoud. Une joie dans le Spirituel chasse l'envie d'une satisfaction illusoire, dans des domaines pervertis.

Le Malbim explique qu'Hachem a créé des espaces très variées d'animaux pour nous enseigner une certaine sagesse de la vie. Cette idée m'a fait penser à la pieuvre ! Si on se promène au bord de la mer, et que la curiosité nous tente de voir : que se cache-t-il derrière ce rocher ? Brusquement, la tentacule d'une pieuvre sort de ce trou et s'agrippe à notre bras. Les ventouses ne nous lâchent plus ! Quelle horreur est sortie de là !

C'est ainsi que l'on doit considérer l'internet. On cherche un sujet, et brusquement, si on n'a pas mis des filtres appropriés, sort une image immonde, qui nous empoisonne !

Celui qui se renforce en Torah sera sur ses gardes. Il sait que ce monde est plein d'embuches. Il n'a pas cette curiosité qui peut être catastrophique. Si on a ('Hass Véchalom) trébuché, ce n'est que par la Sim'ha du Limoud (joie dans l'étude) que s'en iront les impuretés. Le Yétser Hara' est créé pour que l'on se renforce en Torah.

La soif de Torah sera le vrai remède intérieur à toutes ces tentations malsaines. Si on connaît un peu de Torah par cœur, une promenade ou une excursion a un autre contenu !

A l'approche des vacances, ces dangers sont redoublés, mais n'est-ce pas le moment, aussi, de redoubler d'amour pour la Torah, de renouer un dialogue chaud et affectueux, avec nos enfants ? Si on réussit cela, on aura protégé nos enfants de rechercher des satisfactions ailleurs. Cette démarche est moins facile que la première, mais plus solide. C'est par nos Tefilot qu'Hachem nous aidera dans cette direction.

L'éducation intérieure est un effort de chaque jour. La Guémara nous enseigne que le Yétser Hara' se renouvelle chaque jour. C'est chaque jour qu'il nous faut découvrir les ruses de nos ennemis. Mais nous aurons réussi dans notre mission si nous avons compris la valeur de cet effort.

Dans les Yéchivot, on étudie (en principe) chaque jour du Moussar. Rav Israël Salanter disait que ce n'est pas réservé aux gens des Yéchivot. On pourrait presque dire, de nos jours, le contraire : c'est celui qui vit dans la société contemporaine qui est le plus agressé par les Médias modernes et qui a bien plus le devoir de s'examiner à la lueur de la morale de la Torah.

Le Messilat Yécharim explique, dans son introduction, qu'il faut se remémorer chaque jour les bases de cette morale. Le 'Hafets 'Haïm, dans son Michna Beroura, disait que, de nos jours (en 1920), c'est une obligation impérative. Celui qui n'est pas sur ses gardes risque de glisser, sans s'en rendre compte, dans la négligence des Mitsvot, dans la baisse de la Yirat Chamayim, et cela peut lui faire faire des 'Avérot très graves. C'est là le grand danger de l'internet.

Voici la direction à prendre, d'urgence : diriger tout le monde, jeunes et adultes, 3ème âge et enfants, vers le Bonheur de l'Etude, dans le respect de la Halakha.

Rav Fernand KLAPISCH - © Igueret ha'Hinoukh

Inscription Torah-Box.com

Pour accéder à l'intégralité du site Torah-Box.com, inscrivez-vous gratuitement en moins d'une minute.

Terouma 5777

Paracha de la semaine

Terouma

Allumage des bougies Allumage des bougies à Paris

Vendredi 3 Mars 2017 à 18:19 *
Sortie du Chabbath à 19:26 *
changer de ville
* Horaires données a titre indicatif,
vérifiez les horaires de votre communauté.

8 Divrei-Torah

sur Terouma

Prochaine fête

8 Divrei-Torah

sur Pourim

Haut de page