Voir la vidéo Télécharger la vidéo

Il est interdit d’évoquer les anciens méfaits d’une personne - ou de sa famille - même sans intention de la rabaisser ou la discréditer.

Source : ‘Hafets ‘Hayim 4,2

Jonathan BERDAH - © Torah-Box