Dans la vidéo ci-après, découvrez comment un responsable de Cacheroute de restaurant nous apprend à détecter la présence d'insectes (en l'occurence de cafards !) dans la semoule et autres graines de couscous.

Cet exemple est parlant, il est une Mitsva de diffuser cette vidéo afin d'inviter chacun de nos proches à consommer uniquement chez des restaurateurs sérieux et consciencieux.

Comme vous le savez, la Torah interdit la consommation d'insectes au même titre que les autres interdits alimentaires, qui comportent des conséquences spirituelles néfastes.


Vidéo

Voir la vidéo Télécharger la vidéo

En ce qui concerne la Halakha

Le Rav Gabriel Dayan de l'équipe Torah-Box nous donne la Halakha en ce qui concerne l'obligation de vérification du couscous et de la semoule :

1. En ce qui concerne le COUSCOUS :

Il faut acheter un couscous de très bonne marque et chez un commerçant à gros débit - afin d'être assuré qu'il n'a pas été stocké durant une longue période.

Le couscous doit être conservé dans le réfrigérateur, dans le freezer ou le congélateur. Eviter les étagères de cuisine proches des vapeurs ou les endroits humides !

En général, la graine de couscous prête à être utilisée est propre. Mais [suite à certaines expériences] il est vivement conseillé de procéder à une vérification en éparpillant une bonne partie du couscous sur une surface blanche afin de contrôler entre les grains la présence d’insectes [noirs, marrons ou foncés].

Vérifier l'absence de corps étrangers.

La vérification doit se faire proche d'une source de lumière assez importante.

Et comme cela est bien montré dans la vidéo, il faut vérifier toutes les graines lorsqu'elles sont collées l'une à l'autre.
 

2. En ce qui concerne la SEMOULE :

Il faut acheter une semoule de très bonne marque et chez un commerçant à gros débit - afin d'être assuré qu'elle n'a pas été stockée durant une longue période.

La semoule doit être conservée au freezer ou au congélateur. Eviter les étagères de cuisine proches des vapeurs ou les endroits humides !!!

La semoule est parfois plus infestée que la farine, c'est pourquoi, il est nécessaire de procéder à une double vérification :

A- Passer la semoule à travers un tamis à farine complète, c’est à dire 15 trous / centimètre.
B- Éparpiller une bonne partie de la semoule sur une surface blanche : vérifier entre les grains la présence d’insectes [noirs, marrons ou foncés] et l'absence de corps étrangers [toiles, files de soie etc.].

La vérification doit se faire proche d'une source de lumière assez importante.

L'équipe TORAH-BOX