Voir la vidéo Télécharger la vidéo

Débat en compagnie du Rav Avraham Garcia et de Rav Israël Méïr Crémisi, animé par Avraham Blatner.
Les dons d’organe ont été rendus possibles par la médecine moderne afin de servir trois objectifs :
1. une greffe d’organe et/ou de tissus à des fins thérapeutiques
2. pour la recherche scientifique ou le don du corps à la science
3. pour rechercher la cause du décès.

En dépit du fait qu’il soit autorisé dans des conditions précises, les communautés juives du monde entier sont parmi les plus faibles en pourcentage de donneur, malgré le poids que consacre le judaïsme à la vie juive. Comment le judaïsme comprend-il le don d’organe ?

1 - Que dit la loi juive sur le don d’organe ?

2 - Malgré ces autorisations, quelles sont les principales raisons expliquant le faible nombre de donateurs dans les communautés juives ? Comment augmenter ce pourcentage ?

3 - Quelles sont les démarches à entreprendre pour s’assurer de l’intégrité de son corps après sa mort ? Y-a-t-il des différences entre la France et Israël ?

4 - Doit-on contrevenir aux dernières volontés d’un parent qui souhaiterait donner ses organes après son décès ?

5 - Dans le cas d’une autopsie judiciaire, auquel nul ne peut se soustraire dans le droit français, que faire ?

Rav Avraham BLATNER