Contactez-nous

Traité Baba Kama

Chapitre 6 - Michna 6

Newsletter Michna du Jour

Pour recevoir quotidiennement la Michna du Jour en vidéo, indiquez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous :

גֵּץ שֶׁיָּצָא מִתַּחַת הַפַּטִּישׁ, וְיָצָא וְהִזִּיק,
חַיָּב.
גָּמָל שֶׁהוּא טָעוּן פִּשְׁתָּן וְעוֹבֵר בִּרְשׁוּת הָרַבִּים,
נִכְנְסָה פִשְׁתָּנוֹ לְתוֹךְ הֶחָנוּת,
וְדָלְקָה בְנֵרוֹ שֶׁלַּחַנְוָנִי וְהִדְלִיק אֶת הַבִּירָה,
בַּעַל הַגָּמָל חַיָּב.
הִנִּיחַ חַנְוָנִי אֶת נֵרוֹ מִבַּחוּץ,
הַחַנְוָנִי חַיָּב.
רְבִּי יְהוּדָה אוֹמֵר:
בְּנֵר חֲנֻכָּה פָטוּר.
Lorsqu’une étincelle fuse sous un marteau et qu’elle cause un dommage, il (celui qui a frappé avec le marteau) est tenu [de payer les dégâts causés].
Lorsqu’un chameau, qui était chargé de lin, passe dans un Domaine Public, que le lin qu’il porte pénètre dans un magasin et y prend feu au contact de la veilleuse du commerçant, ce qui a eu pour effet d’embraser tout l’édifice, le propriétaire du chameau est tenu [de payer les dommages causés].
Dans le cas où le commerçant avait laissé sa veilleuse à l’extérieur [de son magasin] (et que c’est là que le lin a pris feu), c’est le commerçant qui est tenu [de payer le dommage causé].
Rabbi Yehouda dit que s’il s’agit des veilleuses de Hanoucca, il (le commerçant) est exempté [de payer le dommage causé].
Haut de page