Contactez-nous

Traité Erouvin

Chapitre 3 - Michna 6

Newsletter Michna du Jour

Pour recevoir quotidiennement la Michna du Jour en vidéo, indiquez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous :

רְבִּי אֱלִיעֶזֶר אוֹמֵר: יוֹם טוֹב שֶׁהוּא סָמוּךְ לַשַּׁבָּת, בֵּין מִלְּפָנֶיהָ וּבֵין מִלְּאַחֲרֶיהָ, מְעָרֵב אָדָם שְׁנֵי עֵרוּבִים וְאוֹמֵר: עֵרוּבִי הָרִאשׁוֹן לַמִּזְרָח וְהַשֵּׁנִי לַמַּעֲרָב; הָרִאשׁוֹן לַמַּעֲרָב וְהַשֵּׁנִי לַמִּזְרָח. עֵרוּבִי הָרִאשׁוֹן וְהַשֵּׁנִי כִבְנֵי עִירִי; עֵרוּבִי הַשֵּׁנִי וְהָרִאשׁוֹן כִּבְנֵי עִירִי.

וַחֲכָמִים אוֹמְרִים: מְעָרֵב לְרוּחַ אַחַת, אוֹ אֵינוּ מְעָרֵב כָּל עִקָּר; אוֹ מְעָרֵב לִשְׁנֵי יָמִים, אוֹ אֵינוּ מְעָרֵב כָּל עִקָּר. כֵּיצַד יַעֲשֶׂה? מוֹלִיכוֹ בָרִאשׁוֹן, מַחְשִׁיךְ עָלָיו, נוֹטְלוֹ וּבָא לוֹ; וְהַשֵּׁנִי, מַחְשִׁיךְ עָלָיו, אוֹכְלוֹ וּבָא לוֹ. נִמְצָא מִשְׂתַּכֵּר בַּהֲלִיכָתוֹ וּמִשְׂתַּכֵּר בְּעֵרוּבוֹ. נֶאֱכַל לָרִאשׁוֹן, עֵרוּב לָרִאשׁוֹן וְאֵינוּ עֵרוּב לַשֵּׁנִי. אָמַר לָהֶם רְבִּי אֱלִיעֶזֶר: מוֹדִים אַתֶּם לִי שֶׁהֵן שְׁתֵּי קְדֻשּׁוֹת.
Rabbi Eliézer dit que lorsqu’un Yom Tov se trouve juxtaposé à un Chabbat, qu’il soit avant ou après, un homme peut préparer deux ‘Erouvin et dire : « mon ‘Erouv du 1 er jour est à l’Est et celui du 2 ème , à l’Ouest. » [ou] « Celui du 1 er jour est à l’Ouest et celui du 2 ème , à l’Est ». [ou bien] « Mon ‘Erouv du 1 er jour est à tel endroit et le second jour, je suis comme les gens de ma ville » [ou encore] « Mon ‘Erouv du 2 ème jour est à tel endroit et le premier jour, je suis comme les gens de ma ville ».

Les Sages disent : il doit faire un seul ‘Erouv d’un seul côté [de la ville] ou ne pas faire de ‘Erouv du tout. [De plus], son ‘Erouv doit être effectif pour les deux jours, ou il ne doit pas faire de ‘Erouv du tout.

Comment doit-il procéder ?

[Lorsque Yom Tov précède Chabbat], il doit le faire acheminer [à l’endroit voulu] la veille du premier jour, y rester jusqu’à ce qu’il fasse nuit, le prendre puis rentrer chez lui. Le lendemain [en fin d’après- midi], il doit retourner à cet endroit, y rester jusqu’à la nuit [de Chabbat] tombée, puis le manger. Il se trouve alors gagnant, tant concernant son champ de déplacement que par le fait qu’il consomme son ‘Erouv.

Si le ‘Erouv a été consommé le premier jour, il est effectif pour le premier jour, mais pas pour le second.

Rabbi Eliézer leur répliqua : N’admettez-vous pas ainsi qu’ils (les deux jours consécutifs) relèvent de deux saintetés indépendantes !
Haut de page