Dans la Guémara Chabbath, Rabbi 'Hanina dit que le mazal (c'est-à-dire la destinée définie par les astres) définit la sagesse et la richesse, et qu'Israël (c'est-à-dire le peuple juif) est soumis au mazal. Rabbi Yo'hanane et Rav sont-ils aussi du même avis ? Pourquoi ? Quel lien y a-t-il entre l'astrologie et la paracha de Lékh Lékha ? En quoi ce texte montre-t-il que le peuple juif n'est pas forcément soumis aux astres ? Que signifient les termes "Yech mazal léIsraël" et "Ein mazal léIsraël" ? Que dit Rachi à leur propos ? Pourquoi aurait-on pu s'attendre à ce que la Halakha soit qu'il n'y a pas de mazal pour Israël ? Quel passage de la Guémara Mo'ëd Katane, ramené par Tossefoth, montre qu'une telle chose n'est pas évidente ? Que dit le Méiri à propos de ce même texte ?