Logo Torah-Box

Changer le nom d'un bébé plusieurs mois après la naissance

Rédigé le Lundi 5 Juillet 2021
La question de Kevin L.

Chalom,

Est-il permis de modifier le prénom d'un bébé plusieurs mois après la naissance ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
37862 réponses

Bonjour,

1. Il est absolument possible de changer le prénom d'un bébé plusieurs mois après sa naissance si le prénom lui ayant été attribué n'est pas Cachère. Dans certains cas, cela est obligatoire.

Une petite anecdote :

Un heureux papa eu la "bonne idée" d'attribuer le prénom Lavan à son bébé. "Quel joli prénom" se dit-il. Lavan signifie blanc, donc, mon fils sera toujours propre et pur." Le Mohel ainsi que les invités présents lors de la Brit Mila n'y virent pas d'inconvénient [bizarrement].

Quelques jours plus tard, lorsque le prénom du bébé arriva aux oreilles de certains membres de la famille, ils furent saisis d'un violent frisson. Lavan est celui qui a trompé Ya'acov Avinou [et certainement de nombreuses autres personnes] à plusieurs reprises et qui ne s'est pas gêné de mentir avec effronterie. Nos Sages, les 'Hakhamim, affirment que c'était un "Ramay" - un bandit, hypocrite. Midrash Rabba, chapitre 63 et chapitre 29, passages 13, 18, chapitre 30, passage 34 sur Béréchit.

Le prénom fut rapidement modifié après que les heureux parents furent informés de l'erreur en question.

2. Si le prénom est Cachère, on ne change pas de prénom sauf si le bébé rencontre un sérieux problème de santé. Après avoir consulté un Rav, on lui ajoutera un autre prénom. Si l'enfant s'appelait Yossef, on lui ajoutera, par exemple, le prénom 'Haïm = Yossef 'Haïm.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Midrach Rabba.
Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Ces questions, vous vous les êtes posées un jour, ou vous vous les poserez dans l’avenir…

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN