Logo Torah-Box

Combien de Kazaït le soir du Séder de Pessa'h ?

Rédigé le Mardi 19 Avril 2016
La question de Anonyme

Chalom Rav,

J'ai entendu plusieurs avis contradictoires sur le nombre de Kazaït de Matsa à consommer durant le soir du Séder : certains disent 3, 4 ou même 5 Kazaït. Pouvez-vous m'éclairer sur le sujet ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38960 réponses

Bonjour,

Ci-dessous, la liste des Kazaït à consommer le soir de Pessa'h.

Premier Kazaït

Le premier Kazaït est un Kazaït de Matsa, consommé après la première partie de la Haggada, par tous les membres de la famille, au début du repas, au moment du Motsi.

Second Kazaït

Le second Kazaït est consommé par le chef de famille, uniquement, en même temps que le premier. Les autres membres de la famille ne sont pas touchés par cette obligation.

D'après certains, cette obligation incombe également à tous les autres membres de la famille.

Dans le cadre de cette réponse, il n'est pas possible d'apporter les explications permettant de saisir le fond de cette discussion.

Troisième Kazaït

Le troisième Kazaït est le Kazaït de Maror.

Quatrième et cinquième Kazaït

Le quatrième et le cinquième Kazaït constituent le Korekh : un Kazaït de Matsa et un Kazaït de Maror.

Sixième Kazaït

Le sixième Kazaït est le Kazaït de Matsa, consommé à la fin du repas, en tant qu'Afikoman.

Septième Kazaït

D'après certains, pour l'Afikoman, il faut consommer deux Kazaït. Mais cela engage uniquement ceux qui désirent agir de la sorte.

Dans le cadre de cette réponse, il n'est pas possible d'apporter les explications permettant de saisir la raison de cette manière d'agir.

Conclusion :

Le soir de Pessa'h, il est obligatoire de consommer 3 Kazaït de Matsa et 2 Kazaït de Maror.

Les 2 Kazaït de Matsa supplémentaires ne sont pas obligatoires pour tous. 

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Kit de survie du couple

Kit de survie du couple

Des outils simples, concrets et efficaces pour rétablir la paix au sein des couples.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN