Logo Torah-Box

Excommunié après un Kichouy

Rédigé le Lundi 8 Février 2016
La question de Jo H.

Bonjour Rav,

J'ai entendu que dans les quarante jours après avoir provoqué un Kichouy à l'endroit de la Mila, on est en 'Herem (excommunication) et nos prières ne sont pas acceptées pendant ces jours-là.

Est-on alors acquitté de la prière quotidienne ?

Si non, cela change-t-il quelque chose si le temps gagné est consacré à l'étude ?

Si non, peut-on au moins sauter les passages de la Téfila que de toute façon beaucoup sautent ?

Merci.

La réponse de Rav Yehiel BRAND
Rav Yehiel BRAND
1149 réponses

Bonjour,

Non, nous ne sommes pas en 'Hérèm dans un tel cas, et les Téfillot sont acceptées et appréciées avec amour au Ciel. Ne sautez rien, car chaque mot se transforme en couronne pour la Chékhina (présence Divine).
 
Heureux sont les humains qui font des Mitsvot, une grande récompense les attend.
 
Kol Touv.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yehiel BRAND