Aujourd'hui à Paris
07:30 : Mise des Téfilines
08:38 : Lever du soleil
13:00 : Heure de milieu du jour
17:23 : Coucher du soleil
18:13 : Tombée de la nuit

Paracha Bo
Vendredi 22 Janvier 2021 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:26
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Lire le 'Houmach la nuit

Rédigé le Mercredi 21 Mai 2014
La question de Hannah B.

Bonjour Rav,

Suite à la réponse que j'ai lu sur le site sur le fait de lire les Tehilim la nuit, il a été rapporté que le Ari zal interdisait la lecture du Mikra.

Cela veut-il dire qu'étudier le 'Houmach avec Rachi et d'autres commentateurs ne serait pas bien ?

Il était aussi précisé qu'il était mieux de lire une Michna ou d'étudier la Guémara plutôt que de lire les Tehilim, ce qui m'a interpellé.

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Freddy ELBAZE
Rav Freddy ELBAZE
1508 réponses

Bonsoir,

L'interdiction d'après le Ari zal de lire le Mikra la nuit porte sur une lecture simple, au premier degré de compréhension. Par exemple, vous prenez une Bible en français ou en Lachon Hakodech, sans commentaire, et vous lisez le texte. C'est à ce niveau que se situe l'interdiction.

Il y a une Mitsva qui incombe à chaque homme pendant la semaine, qui est de lire deux fois le Mikra, et une fois le Targoum.

Cette lecture sans commentaire s'inscrit dans cette interdiction du Ari zal si on compte la réaliser la nuit (excepté les jeudi et vendredi soir), mais lire un verset avec le commentaire de Rachi ou autre commentateur est consideré comme étudier la Torah orale. Les commentateurs ne font que rapporter ce que disent 'Hazal dans les différents endroits de la Torah Chébé'al Pé.

Ceci revient "presque" à dire que lorsque j'étudie un texte de Guémara la nuit et que celle-ci cite une multitude de versets du Tanakh, et bien j'ai parfaitement le droit de lire le verset concerné. Donc lire un verset avec son ou ses commentaires est parfaitement permis.

Concernant les Téhilim la nuit, quel problème y a-t-il de privilégier la Michna aux Psaumes ?

Lorsqu'il y a urgence, nous avons rapporté les décisionnaires qui autorisaient même avant minuit, et si l'on tient vraiment à lire les Téhilim la nuit, on peut les étudier avec les commentateurs, sans aucun problème.

C'est peut-être une occasion à ne pas manquer d'étudier les riches et sublimes commentaires des Psaumes du roi David.

Bonne lecture !

Mékorot / Sources : Rav Itshak Louria, Le "Ari Zal".
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Freddy ELBAZE