Logo Torah-Box

Marge bénéficiaire & Halakha

Rédigé le Mercredi 23 Novembre 2022
La question de Michel A.

Bonjour Rav,

Je voulais savoir s'il y a des Halakhot concernant la marge bénéficiaire sur un produit.

Par exemple, si j'achète un produit 50 €, est-ce que j'ai le droit de le revendre 2000 € ?

Est-ce que la Torah fixe des limites à la marge sur un produit ? Si on prend trop de marge, est-ce du Guézel ou pas ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

Oui, il y a des limites à ne pas dépasser. Mais il est très difficile de donner des règles fixes, car la Halakha peut varier en fonction de chaque objet et en fonction des services offerts par le commerçant. Pit'hé 'Hochen - Honaa, chapitre 10, note 1 [excellente introduction à toutes ces lois].

De nos jours, le prix de certains meubles / appareils ménagers / fruits et légumes / habits, par exemple, n'est pas sans présenter des variations importantes. Le même meuble, toujours, par exemple, peut être vendu chez un commerçant, contre un prix X, alors que chez un confrère, le prix s'envolera pour atteindre les plus hauts sommets.

Plusieurs facteurs entrent en compte dans l'établissement d'un prix. Tous les commerçants n'ont pas un même taux de marge et un même coût de revient.

L'ensemble des dépenses engagées par un commerçant pour faire tourner ses activités n'est pas obligatoirement le même pour tous. Il doit pouvoir couvrir l'ensemble de ses dépenses et dégager un profit suffisant [le fameux seuil de rentabilité].

D'après certains décisionnaires, la Honaa - limite à ne pas dépasser - est fixée en tenant compte du prix le plus élevé sur le marché. 'Arokh Hachoul'han, chapitre 227, Halakha 7, Michepeté Hatorah, volume 2, chapitre 3, Pit'hé 'Hochen - Honaa, chapitre 10, note 1 et note 25.

Selon d'autres, on se base sur le prix pratiqué par la majorité des commerçants.

Certains disent que l'on doit faire une moyenne entre le prix le plus élevé et le prix le plus bas. Pit'hé 'Hochen, chapitre 10, note 1.

Pour d'autres avis à ce sujet, voir Pit'hé Michpat - Hilkhot Honaa [Rav Moché Ye'hezkel & Rav Mordekhaï Garggi], chapitre 227, Halakha 1.

Pratiquement : dans certains cas, il n'est pas possible d'annuler la vente suite à une Honaa, mais il nous faudrait savoir à quelle marchandise vous faites allusion afin que nous essayons, Bé'ézrat Hachem, de vous donner le meilleur conseil.

Il est à noter qu'en général, la Onaa est équivalente à un sixième du prix pratiqué dans les commerces. Il est interdit de vendre un objet en "dépassant" ce surplus. Il y a de nombreux détails à ce sujet. Le problème essentiel consiste à savoir sur quelle base doit-on calculer ce sixième ?

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Une vie de femme près d'Hachem

Une vie de femme près d'Hachem

Ouvrage-référence sur la valeur de la femme juive à l'intérieur de son foyer, dans notre société contemporaine. Conseils, idées originales, exemples pratiques pour s'épanouir. Choisissez de vivre heureuse" !"

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN