Logo Torah-Box

Père et fille : qui allume les bougies du Chabbath ?

Rédigé le Jeudi 17 Février 2022
La question de Anonyme

Bonjour,

J'ai lu qu'un homme pouvait allumer bougies de Chabbath si sa femme n’est pas là, célibataire, veuf, divorcé.

Si, par exemple, sa fille qui ne vit pas sous son toit est là, est-ce elle qui allume ou c’est à lui d’allumer ?

Merci de m'éclairer.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38745 réponses

Bonjour,

Vous écrivez : "J'ai lu qu'un homme pouvait allumer bougies de Chabbath si sa femme n'est pas là, célibataire, veuf, divorcé."

Remarque : En effet, cela est exact. Halakha Broura, volume 15, pages 171 et 198.

Vous écrivez : "Si, par exemple, sa fille qui ne vit pas sous son toit est là, est-ce elle qui allume ou c’est à lui d’allumer ? Merci de l'éclairer. "

Réponse : Dans un tel cas, c'est au papa d'allumer les bougies et de réciter la Brakha, étant donné qu’il s’agit de sa Mitsva à LUI. Pourquoi la transmettrait-il à une autre personne ? Même s'il s'agit de sa fille. Une Mitsva, ça ne se donne pas. Une Mitsva doit s'arracher ; doucement, certes, mais sûrement. Béèr Moché, volume 8, réponse 67, Ben Ich 'Haï dans son ouvrage Mékabtsiel, année 2, Parachat Noah, Halakha 7, Halakha Broura, volume 15, pages 198-199, Chemirat Chabbath Kéhilkhata, volume 2, chapitre 43, note 46, Or'hot Rabbénou, volume 1, page 108.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Melékhet Chlomo - Lois et recommandations pratiques sur la cérémonie du mariage

Melékhet Chlomo - Lois et recommandations pratiques sur la cérémonie du mariage

Condensé de lois et recommandations pratiques sur la cérémonie du mariage.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN