Pourquoi le mont Sinaï n'est pas un "lieu saint" ?

Rédigé le Vendredi 12 Juin 2020
La question de Robert C.

Chalom Rav,

Hachem est intervenu sur le mont Sinaï pour parler au peuple juif suite à sa sortie d'Egypte pour leur donner les 10 commandements. Moché Rabbénou est resté 40 jours sur le mont Sinaï pour recevoir la Torah écrite et orale.

Comment se fait-il que ce lieu ne soit pas répertorié comme lieu saint dans l'histoire juive, comme le Kotel, le mont du Temple, etc. ?

Toda Rav.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28220 réponses

Bonjour,

La réponse à votre question est mentionnée explicitement dans Chémot, chapitre 19, versets 11-13.

L’interdiction de franchir les limites fixées autour du mont Sinaï n’a été en vigueur que tant qu’Hachem s’y « trouvait ». Mais une fois que le son du Choffar se fit entendre, la sainteté se retira et il redevint un simple mont où les renards et les serpents se promèneront.

L’auteur du Méchekh ‘Hokhma explique : Il fallait montrer aux Bné Israël que le mont Sinaï n’avait aucune sainteté intrinsèque. La Torah nous enseigne par là, que la sainteté n’est présente que là où Hachem décide de résider et là où il y a de la Torah.

On trouve une Halakha identique à propos de la construction des synagogues - Il est possible de construire un lieu en fixant une condition : Que l'on puisse l'utiliser pour des choses profanes lorsque cela ne sera plus une synagogue.

Voir Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 151, Halakha 11.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Méchèkh 'Hokhma.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN