Fête actuelle : Pessah
Contactez-nous
Projet dédié par un généreux donateur
Projet dédié par un généreux donateur

Qui doit faire un seul jour de Yom Tov ?

Rédigé le Lundi 2 Juin 2014
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Je suis installé en Israël depuis la rentrée afin d'y entamer mes études, et je ne sais pas comment me comporter concernant les fêtes : dois-je faire un jour de Yom Tov ou deux jours ?

Merci d'avance de votre éclaircissement sur le sujet.

La réponse de Rav Freddy ELBAZE
Rav Freddy ELBAZE
1211 réponses

Chalom,

  • Un Israélien qui se trouve en ‘Houts Laarets pendant 1 mois ou deux, garde son statut de "Ben Erets Israël", et agira donc en conséquence, ce qui signifie qu'il ne fera pas d'actions interdites à Yom Tov, mais priera comme s'il se trouvait en Israel en mettant (discrètement) ses Téfilines.
  • Un émissaire d’institution (comme de l’agence juive) qui s’installe avec toute sa famille en ‘Houts Laarets pour au moins 12 mois, bien que son intention soit de retourner en Israël au terme de sa mission, il aura le Din de "Ben ‘Houts Laarets" sous tous les plans : celui des travaux interdits, de la Téfila, et il lui sera interdit de porter les Téfilines le deuxième jour de fête, même dans la plus grande discrétion.
  • Une famille faisant une tentative de Aliyah en disant que "si tout se passe bien, on restera en Israël, mais si la difficulté est trop grande, on retournera en Diaspora", fera 2 jours de fête, puisque son esprit n’est pas entièrement déconnecté de ‘Houts Laarets.
  • Un célibataire montant pour des études en Israël et étant complètement indépendant de ses parents, fera un seul jour de fête en Israël, car il se peut qu’il trouve son Mazal et qu’il reste définitivement en Israël. S’il dépend de ses parents, il célébrera deux jours de fêtes, sauf s’il sait que s’il y trouve son Mazal, il y restera malgré le désaccord de ses parents, et que sur le plan financier il sait où et comment trouver sa Parnassa.
  • Une famille possédant une maison en Israël et qui a l’habitude d'y passer systématiquement les trois fêtes, sera considérée comme "Ben Erets Israël" et ne célébrera qu’un seul jour de fête, même si la majorité de l’année, elle réside en diaspora (Rav Chlomo Zalman Auerbach, Rav Ovadia Yossef).

Kol Touv.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Freddy ELBAZE
Haut de page