Aujourd'hui à Paris
07:28 : Mise des Téfilines
08:35 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:28 : Coucher du soleil
18:17 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Se balader pendant Souccot

Rédigé le Vendredi 28 Septembre 2018
La question de Rachel B.

'Hag Saméa'h.

A-t-on le droit de se balader pendant Souccot ?

Ça me fait bizarre de pas rester sous la Soucca, mais d'un autre côté, mes enfants ont besoin de bouger. Nous habitons en Israël.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18003 réponses

Bonjour,

Quitter la Soucca pour faire une promenade ou une randonnée avec les enfants

1. Si les enfants ont besoin de s’évader et de partir en promenade, il est absolument permis de quitter la Soucca, car il s’agit d’un besoin de la fête, inévitable.

2. D’autre part, l’obligation de résider dans la Soucca doit être semblable à notre manière de résider dans nos demeures durant l’année. Or, durant l’année, il est absolument normal de les quitter pour aller en promenade. Le Rav Its’hak Mordékhaï Roubin écrit : La Torah ne considère pas la Soucca comme établissement pénitentiaire ou un centre de détention où les condamnés sont emprisonnés. Voir Hilkhéta Mibé Dina, année 5766, page 49.

3. Et puis, si les enfants ne vont pas s’aérer l’esprit en découvrant la belle nature d’Hachem et en dépensant un peu d’énergie, l’habitation dans la Soucca risque de devenir insupportable. Il s’agit, donc, d’une nécessité incontournable.

4. En d’autres termes, pour une atmosphère détendue et bon enfant, les promenades sont vivement conseillées.

5. Si les parents vont en promenade avec leurs enfants

Si les parents vont en promenade avec leurs enfants, il s’agit d’un impératif et ils sont exemptés de l’obligation de consommer les repas dans la Soucca.

Voir Yé’havé Da'at, volume 3, réponse 47 et Igrot Moché, Even Haézer, volume 4, réponse 32, paragraphe 9 et références ci-dessous.

6. Si les parents ne sont pas accompagnés de leurs enfants et qu'il ne s'agit pas d'une promenade ayant le caractère d'un besoin urgent ou presque

Selon Rav Moché Feinstein [Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 3, réponse 93] et Rav Chlomo Zalman Auerbach [Chvout Its’hak - Souccot, page 19], si les adultes ne sont pas accompagnés d’enfants, ils doivent s’assurer que durant leur promenade, ils auront une Soucca à leur disposition afin de prendre les repas - à moins qu’ils se suffisent d’aliments non soumis à l’obligation d’être consommés dans une Soucca - gâteaux, crackers, etc. si la quantité est inférieure à 58 grammes,  viande, charcuterie, poisson, fromages, œufs, riz, boissons, etc.

Il semble que ce soit, également, l’avis de Rav Ovadia Yossef.

Voir Yé’havé Da'at, volume 3, réponse 47.

Mais de nombreux autres décisionnaires pensent qu’il est permis de quitter la Soucca pour une "simple" promenade et l’obligation d’y consommer ses repas n’est plus en vigueur.

Voir l’opinion de Rav Elyachiv dans Hé’arot Lémasékhet Soucca, rapportée dans Hilkhéta Mibé Dina, année 5766, page 49, Hilkhot ‘Hodech Tichri [Rav Meïr Sender], page 23, Hasoucca [Rav Elyahou Weïsfich], page 433 [Milouïm au chapitre 26], Sim’hat Israël [Rav Israël Tan’houm Dardak], chapitre 23, Halakha 22-23, Hasoucca [édition 5775 - Rav Eliyahou Weïsfich], chapitre 26, Halakha 4.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur