c Question au Rav : Se gratter fort la peau pendant Chabbath

Se gratter fort la peau pendant Chabbath

Rédigé le Samedi 15 Novembre 2014
La question de Jonathan B.

Cher Rav,

Qu'en est-il de se gratter le Chabbath, jusqu'à enlever de la "croûte", de la peau, ou faire sortie du "pue" ?

La réponse de Rav Yossef LORIA
Rav Yossef LORIA
963 réponses

Jonathan,

Faire couler du sang représente une interdiction de la Torah dérivée de l'interdiction de tuer, car la Torah considère le sang comme la vitalité (Choul'han Aroukh, 328, 48).

Il convient de faire connaitre à tous cette interdiction, car de nombreuses personnes agissent de la sorte sans avoir conscience de la gravité de cet acte (Michna Beroura, 316, 30, Ben Ich 'Haï, Vaéra, 12).

Il est aussi prohibé de gratter un bouton ou une blessure, de crainte de faire couler du sang (Maguen Avraham 328, 34, Michna Beroura, 316, 30). Il est de même défendu de sucer une plaie ou d'aspirer du sang qui coule entre les dents.

Par contre, il est permis de sortir le pue d'un bouton, car ceci permet la guérison de ce bouton (Choul'han Aroukh, 328, 28), mais cette permission s'applique seulement si l'on est certain que du sang ne sortira pas également. C'est pourquoi, il est recommandé de le faire par un non-Juif (Michna Beroura, 328, 87). Il est aussi permis de retirer une croûte (Choul'han Aroukh, 328, 22).

Réfoua Chéléma !

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yossef LORIA