Lag Baomer à Méron

Direct de Méron et émission spéciale à 19h (FR)

Demander une bénédiction

Un érudit envoyé par Torah-Box se trouve sur le Tombeau à Meron et prie pour tous vos besoins :

Bénédiction n°1
Vos informations
Ce champ est obligatoire.

La Ségoula incroyable du 'Hai Rotel

Toute personne se rendant sur le tombeau de Rabbi Chimon bar Yo'haï le jour de la Hiloula ne peut pas manquer de voir tous les quelques mètres, un homme tenant à la main une bouteille de vin ou de jus de raisin, et dans l'autre un tas de verres en plastiques jetables. Leur mission : offrir aux pèlerins 54 litres de vin et jouir ainsi de la bénédiction de Rabbi Chimon.

Lire la suite

Cette coutume de distribuer 54 litres ou 18 Rotel (mesures) de vin trouve sa source dans le livre Ta'amé Haminhaguim. Une annotation de l'auteur indique que l'Admour de Bobov, Rabbi Ben Tsion Halbershtam zatsal, mort durant la Shoah, avait envoyé en 1912 une lettre au Rav Ya'acov Israël Chmerler, un des dirigeants de la 'Hassidout Sanz en Israël, dans laquelle il écrivait : « Les habitants de la terre sainte ont reçu en héritage une Ségoula pour ceux qui, à D.ieu ne plaise, ne parviennent pas à avoir d'enfants. Il s'agit de distribuer 'Haï (18) Rotel de boisson le jour de la Hilloula sur le tombeau du saint Tana, Rabbi Chimon bar Yo'haï. C'est pourquoi je vous demande d'être mon émissaire sur la tombe et de prier en faveur du couple X pour qu'Hachem leur accorde rapidement une descendance dans la joie ». Cette lettre a certes été envoyée il y a près de cent ans, mais ce n'est que dernièrement que le Minhag de 'Haï Rotel a pris une telle proportion.

Les histoires de miracles obtenus après avoir distribué le 'Haï Rotel sont innombrables et ne concernent pas uniquement les couples en attente d'un enfant. Chaque année, des histoires de tumeurs cancéreuses disparues, d'handicaps sérieux envolés, de célibataires ayant enfin trouvé l'âme sœur circulent autour des feux de camp de Lag Ba'omer... (source : Hamodia / L. Derai)

J'offre 54 litres de vin aux pèlerins de Méron

Achetez une bougie

Ségoula connue depuis la nuit des temps, les bougies achetées en l'honneur de nos Maîtres et ancêtres apportent une grande bénédiction. De surcroît, lorsqu'elles sont allumées le jour de leur Hiloula, près de leur Tombeau.

Participez aux enchères !

Aucune vente aux enchères organisée actuellement.

Vidéos

Cours sur Lag Baomer

Les 10 Ségoulot de Lag Baomer

1 Allumer 17 bougies, comme la valeur numérique du mot "Tov" ("bien"), pour les 17 jours propices entre Lag Baomer et Chavouot. Prier pour que ces jours soient remplis de lumière et en premier lieu pour un proche qui souhaite se marier ou avoir des enfants.

2 L’Admour de So’htchov dit que c’est le jour le plus propice pour demander à rencontrer son âme sœur. Il est enseigné sur Rabbi Chimon Bar Yo’haï qu’il "délivre les opprimés", et il n’y a pas plus opprimé qu’un homme ou une femme qui attend de trouver l’âme sœur. "Hiloula" signifie "mariage", et Rachbi lui-même se maria le jour de Lag Ba’omer. Il est bien de demander au Maître du monde la réussite pour le mariage de nos enfants.

Voir la suite

3 Prier pour l’étude de la Torah. Le Pri Tsadik écrit que, chaque année, quand arrive le jour de Lag Ba’omer, l’homme peut mériter d’atteindre des niveaux spirituels élevés pour lui permettre de mieux comprendre les paroles de la Torah.

4 Prier pour avoir un bon logement. Il n’y a pas d’homme qui déménagea autant que Rachbi. Il habita à Yavné, puis il habita à Ocha, ensuite à Takoua, puis à Bné Brak, il se cacha dans des maisons d’études, et il se cacha aussi dans une grotte. 

5 C’est un jour idéal pour demander des enfants et une descendance nombreuse. La Ségoula consiste à acheter un arc et une flèche, comme il est écrit : "Comme des flèches dans les mains d’un vaillant guerrier, ainsi sont les enfants de la jeunesse."

6 Il existe une Ségoula très répandue dont les résultats sont miraculeux, mais qui n’en reste pas moins surprenante : il faut envoyer 18 rotel de boissons (1 rotel équivaut à 3 litres soit 54 litres en tout) à Méron et prendre sur soi que lorsque l’on sera exaucé, on enverra à nouveau 18 rotel. On peut envoyer la somme correspondante ou bien les bouteilles qui seront distribuées à tous les participants à la Hiloula. 

7 Très important : la subsistance. Rachbi est le Tsadik responsable de la Parnassa dans le ciel. La manne est descendue aux Bné Israël dans le désert pour la première fois à Lag Ba’omer par force conjuguée du mois d’Iyar et de Rabbi Chim’on bar Yo’haï. Demander que réside la bénédiction dans le peu qu’Hachem nous octroie. 

8 Lire le Téhilim 67 à 7 reprises. C’est le chapitre de la splendeur et du remerciement à Hachem. Ce chapitre exprime le plus grand remerciement à Hachem. (Lire ici)

9 Il est interdit d’être triste le jour de Lag Ba’omer. Lag Ba’omer tombe toujours le même jour de la semaine que Pourim. C’est un jour de joie où tout est inversé. Le changement de la rigueur en miséricorde.

10 Prier pour une éducation correcte et équilibrée de nos enfants, afin d’être des parents qui sachent orienter et pas seulement dominer.

Je donne en l'honneur de Rabbi Chim'on Bar Yo'hai