Paracha Vayichla'h
Prochaine fête : 'Hanouka (dans 11 jours)
Contactez-nous
Actualité

Actualité

Dr Elie Botbol, le mythique fondateur des Chevatim est décédé

Mis en ligne le Jeudi 8 Novembre 2018

C’est avec une immense tristesse que la communauté juive francophone a appris le décès du Dr Elie Botbol, le mythique fondateur des Chevatim, qui s’est éteint Dimanche à Jérusalem.

Qui n’a pas un jour fredonné « Gam Gam Gam Ki Elekh… » ou « Torah Tsiva Lanou » ; qui n’a pas participé à une Bar Mitsva ouverte par « Bar Mitsva dans la joie » et qui n’a pas un jour psalmodié « Lael Baroukh » sur la célèbre mélodie adoptée par quasiment toutes les communautés séfarades de France ? Peu le savent, mais un grand nombre de mélodies desquelles les Juifs français sont familiers sont dues à la plume du Dr Elie Botbol qui, dès la fin des années 70, créa une chorale d’enfants nommée Chevatim sur le même modèle que les Pir’hé Yérouchaïm et composa à leur intention une centaine (!) de chansons, dont plusieurs devinrent incontournables au fil des décennies.

Chevatim évolua avec les années et au fur et à mesure que ses jeunes recrues grandissaient, plusieurs d’entre elles devinrent même des chanteurs et/ou compositeurs célèbres de la communauté juive.

Mais le Dr Botbol fut également un infatigable militant en faveur des valeurs juives en France : psychiatre de profession, il fut également ‘Hazan pendant plusieurs décennies et étudia et enseigna la Torah à travers les différentes communautés avant d’endosser la vice-présidence de l’une d’entre elles, celle de Boulogne.

Ses proches se souviennent de lui comme d’un homme à l’exceptionnelle érudition, aux multiples talents et à la grande psychologie, mais aussi d’un juif humble qu’aucun succès ne put corrompre. D’une modestie sans pareille, il sut à la fois allier érudition, leadership, humour et proximité avec ses pairs. « Malgré les positions qu’il occupa, on ne le vit jamais faire montre de prétention ni de suffisance. A la synagogue de Boulogne, qu’il présidait, il se tenait toujours dans un coin retiré », témoigne l’un de ses proches.

Mais Elie Botbol fut également cet enseignant de Kodech aux vastes connaissances dans divers domaines de la Torah et doté d’une pédagogie dont ses innombrables élèves se souviennent encore longtemps après. Chaque nouvelle initiative qu’il entreprit fut ainsi toujours dirigée vers la gloire d’Hachem, dans le but de faire grandir Sa connaissance et la pratique de Sa Torah, notamment chez les jeunes générations. 

Du côté de sa famille, on évoque le souvenir chéri d’un époux, d’un père et d’un grand-père particulièrement proche des siens, qui sut à la fois servir son peuple et le guider sur la voie de la Torah, mais aussi leur rester attentif et exceptionnellement accessible.

Après avoir réalisé le rêve qui l’accompagna toute sa vie durant, à savoir rejoindre la terre de ses ancêtres, Elie s’installa près de ses enfants. Il était arrivé en Israël avec en tête de réaliser plusieurs projets qui lui tenaient à cœur… Car même après une vie communautaire si richement remplie, il ne trouvait pas légitime de prendre du repos ! Il avait encore tant à faire… Malheureusement, le Ciel en décida autrement et il nous fut arraché prématurément.

C’est une immense perte pour sa famille, mais aussi pour la communauté juive de France. Dr Elie Botbol, à nous de vous rendre hommage, en souhaitant que votre souvenir reste aussi vibrant dans nos mémoires que le sont les mélodies que vous nous avez léguées…

Elyssia BOUKOBZA - © Torah-Box
Haut de page