Aujourd'hui à Paris
07:20 : Mise des Téfilines
08:23 : Lever du soleil
13:35 : Heure de milieu du jour
18:46 : Coucher du soleil
19:32 : Tombée de la nuit

Paracha Berechit
Vendredi 25 Octobre 2019 à 18:24
Sortie du Chabbath à 19:30

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur
Limoud au féminin
Bienvenue sur "Limoud au féminin", un programme d'étude quotidienne destiné à la gent féminine. C'est gratuit, court, varié. Inscrivez-vous et profitez-en !
Newsletter Limoud au féminin

Pour recevoir gratuitement chaque matin Limoud au féminin - l'étude de la femme juive, indiquez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous :

Etude n°4 du Mercredi 23 Octobre 2019 (Berechit)

Perle de Paracha : Les créations du troisième jour

Le troisième jour, Hachem créa les arbres, les végétaux et les fleuves. Les eaux se sont rassemblées et la terre ferme est apparue. Hachem dit à la terre : « Que la terre se couvre de végétaux…et d’arbres fruitiers donnant des fruits. » Il ordonna aussi que l’arbre ait le même goût que le fruit. Mais la terre n'écouta pas et les arbres produisirent seulement des fruits, leur tronc et leurs branches étant non comestibles.

Pour quelle raison la terre n'obéit-elle pas à l’ordre d’Hachem ? Elle se dit : « Si l’arbre est aussi bon que le fruit, Adam va tout manger à la fois, l’arbre et ses fruits. Il va donc amener la malédiction même sur le tronc. Sachant qu’Adam sera puni pour avoir mangé le fruit de l’arbre de la connaissance, même la terre sera punie ». Le texte de la bénédiction que nous prononçons sur les arbres en fleurs rappelle cette notion d’arbres comestibles : « Béni soit Celui Qui ne nous prive de rien dans ce monde, Qui a créé de bons animaux et de bons arbres afin que l’homme s’en délecte ».

Par ailleurs, le Gan Eden a aussi été créé le troisième jour. Il comportait de beaux arbres qui donnaient de bons fruits. De plus, des fleuves s’étendaient à l’intérieur du Gan Eden et l’irriguaient. A présent, il est réservé pour les Tsadikim lors de l'époque messianique et de la résurrection des morts.

Santé selon la Torah : S'éloigner de tout danger

Beaucoup de choses ont été interdites par les Sages car elles représentent potentiellement un danger pour la vie humaine. C’est une Mitsva positive de s’écarter de tout danger et de s’en protéger, d’être vigilant face à toute situation qui présenterait un risque pour sa vie, comme il est écrit (Dévarim 4, 9) : « Prends soin de toi et protège ta vie ». Il est un devoir de s’éloigner de toute situation susceptible d'être dangereuse. Il est également interdit de compter sur un miracle pour être sauvé, comme nos Sages le statuent : « Se mettre en situation de danger est encore plus grave que de transgresser un interdit ».

Éducation : Une Mitsva essentielle

Eduquer ses enfants n’est pas une tâche facile, néanmoins elle est essentielle. Elle incombe à la fois à la mère et au père. Nul besoin d'attendre (comme cela est la tendance de nos jours) que chaque parent remplisse certaines conditions avant d'avoir des enfants. En effet, il est nécessaire de placer toute notre confiance en Hachem. Nous savons que c’est Lui qui donne aux parents la possibilité de concevoir des enfants, et qu'Il leur procure tout ce dont ils ont besoins afin d'affronter les difficultés de la vie.

Cacheroute : C'est mauvais pour la santé !

Selon Rav Abrabanel, l’interdit de consommer des aliments prohibés a pour but de préserver non seulement le corps de différentes maladies, mais également l’âme de toute sorte de perturbation. Dans le même esprit, l’auteur du Akédat Its'hak écrit : « Il est impossible que la Torah nous donne des commandements sur la nourriture uniquement dans le but de préserver le corps, car dire cela reviendrait à réduire la Torah à un simple livre sur la santé. Preuve en est que les non-juifs se nourrissent parfois d’aliments malsains, et pour autant, ils ne s’en portent pas moins bien.

On pourrait comparer la nécessité de suivre les lois de Cacheroute pour le peuple juif, à un villageois qui consommerait une nourriture peu raffinée et resterait pour autant en bonne santé. Mais si un citadin venait à suivre le même régime, cela risquerait de nuire à sa santé. Il en va de même pour le peuple juif vis-à-vis des non-juifs ». Les non-juifs ne sont pas astreints à vivre selon les lois de la sainteté imposées par la Torah. Par conséquent, la nourriture interdite pour les juifs ne peut pas leur être néfaste à ce niveau.

Lois quotidiennes : Nétilat Yadaïm en sortant des toilettes

1. Une femme sortant des toilettes fera Nétilat Yadaïm trois fois en alternance sur chaque main. Toutefois, d’après la loi stricte, une seule fois sur chaque main suffit.

2. Les femmes ont l’obligation de prononcer la bénédiction « Acher Yatsar ». Cette bénédiction contient 45 mots, ce qui équivaut à la valeur numérique du mot « Adam » (un être humain). Cette bénédiction est une merveilleuse Ségoula pour un bon rétablissement. Il est donc souhaitable de la prononcer avec ferveur. Si on a oublié de prononcer la bénédiction « Acher Yatsar », on pourra toujours la prononcer dans les 72 minutes qui suivent. Si on ne se rappelle pas avec certitude l'avoir prononcée, on la récitera seulement dans sa tête.

Récit du Jour : Simplicité rime avec sagesse

Le Gaon Rabbi Aharon Chmouël Kaidnover était l’un des Sages les plus connus parmi les grands de sa génération (Pologne, 17ème siècle). Il était doté d’une mémoire prodigieuse et rédigea des livres importants sur le Talmud. Etait-il issu d’une « longue lignée de Rabbanim » comme on a coutume de s’exprimer dans les biographies des Grands du peuple juif ? Ce n’est pas certain. Par contre, ce qui est sûr et connu, c’est que sa mère - une femme simple – s’asseyait sur le fauteuil après avoir allumé les bougies de Chabbath et priait avec ferveur dans sa langue maternelle.

Elle demandait en toute simplicité : « Que ce soit Ta volonté, Hachem, que mon fils Chmouël soit un Talmid ’Hakham ! »

Télécharger & Imprimer l'étude du jour !
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

23 Octobre 2019 - 24 Tichri 5780

  • 07:20 Mise des Téfilines
  • 08:23 Lever du soleil
  • 13:35 Heure de milieu du jour
  • 18:46 Coucher du soleil
  • 19:32 Tombée de la nuit

Chabbath Berechit
Vendredi 25 Octobre 2019

Entrée à 18:24
Sortie à 19:30


Changer de ville

Projet dédié par un généreux donateur