Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:22 : Mise des Téfilines
05:52 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:58 : Tombée de la nuit

Paracha Houkat
Vendredi 8 Juillet 2022 à 21:36
Sortie du Chabbath à 22:58

Hiloulot du jour
Rabbi Menahem Mendel Schneerson (Loubavitch)
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Samedi 2 Juillet 2022
Limoud au féminin
Bienvenue sur "Limoud au féminin", un programme d'étude quotidienne destiné à la gent féminine. C'est gratuit, court, varié. Inscrivez-vous et profitez-en !
Newsletter Limoud au féminin

Pour recevoir gratuitement chaque matin Limoud au féminin - l'étude de la femme juive, indiquez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous :

Etude n°266 du Samedi 2 Juillet 2022 (Kora'h)

Lois quotidiennes : La Sé’ouda Chlichit

  1. Les femmes ont l’obligation de prendre ce troisième repas, ce que beaucoup d’entre elles ignorent. Il faut les en informer et les inciter à accomplir cette Mitsva. De même que les hommes, elles doivent faire ce repas sur deux pains.
  2. Moment de Sé’ouda Chlichit : à partir du moment où l’on peut réciter la prière de Min’ha, autrement dit à partir de six heures et demie (heures solaires). Si l’on a pris ce repas plus tôt, on ne sera pas quitte de la Mitsva.
  3. La Sé’ouda Chlichit est beaucoup plus importante que la Sé’ouda Révi’it – le quatrième repas, pris à l’issue du Chabbath. De ce fait, si l’on dispose d’un pain entier et de tranches de pain, on utilisera, pour Sé’ouda Chlichit, le pain entier, et les tranches seront gardées pour Mélavé Malka. Certains, par erreur, font l’inverse.

Récit du Jour : Le Cohen ne voit que les soucis de l’homme, pas de la maison

Le Rav Mordékhaï de Pinczow, un élève du ’Hozé, le « Voyant » de Lublin, était d’une pauvreté criante. Il avait trois filles en âge de se marier, mais n’avait pas un sou à leur donner comme dot.

Comme à chaque fois qu’il s’apprêtait à rendre visite à son Maître, sa femme le harcelait pour qu’il lui expose leur terrible situation, et lui demande conseil et bénédiction. Pourtant, à chaque fois qu’il se trouvait face au Tsadik, il en oubliait complètement son problème, et repartait bredouille.

Un jour, sa femme eut une idée : sans prévenir son mari, elle aussi allait se rendre à Lublin. Une fois sur place, en voyant sa femme, il comprit qu’il n’avait d’autre choix que de confier leurs soucis à son Rav.

« Pourquoi ne m’en avais-tu jamais parlé auparavant ? lui demanda celui-ci.

- Parce que je pensais que, par Roua’h Hakodech, vous connaissiez la situation.

- C’est faux. Il est écrit : “S’il se forme sur la peau d’un homme une (…) affection lépreuse, il sera présenté à Aharon Hacohen, qui examinera cette affection” (Vayikra 13:2-3). Autrement dit, à peine la personne sera-t-elle devant Aharon qu’il saura de quoi il retourne, sans qu’on lui en ait parlé auparavant. Par contre, concernant les altérations [sur les murs] des maisons, il est écrit : “celui à qui sera la maison ira le déclarer au Cohen, en disant : j’ai observé quelque altération à ma maison” (ibid. 14, 35), pour souligner qu’il faut confier les problèmes de sa maison au Cohen ; il ne peut pas les deviner… »

Télécharger & Imprimer l'étude du jour !
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

2 Juillet 2022 - 3 Tamouz 5782

  • 04:22 Mise des Téfilines
  • 05:52 Lever du soleil
  • 13:55 Heure de milieu du jour
  • 21:57 Coucher du soleil
  • 22:58 Tombée de la nuit

Chabbath Houkat
Vendredi 8 Juillet 2022

Entrée à 21:36
Sortie à 22:58


Changer de ville