Aujourd'hui à Paris
04:15 : Mise des Téfilines
05:47 : Lever du soleil
13:52 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Béhaalotékha
Vendredi 21 Juin 2019 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:04

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur
Limoud au féminin
Bienvenue sur "Limoud au féminin", un programme d'étude quotidienne destiné à la gent féminine. C'est gratuit, court, varié. Inscrivez-vous et profitez-en !
Newsletter Limoud au féminin

Pour recevoir gratuitement chaque matin Limoud au féminin - l'étude de la femme juive, indiquez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous :

Etude n°250 du Jeudi 20 Juin 2019 (Béhaalotékha)

Perle de Paracha : « Or, si tu nous accompagnes, ce même bonheur dont l’Éternel nous fera jouir, nous te le ferons partager. » (Bamidbar 10, 32)

Tout au long de la Torah, il nous est donné l’occasion de constater combien nos ancêtres avaient de considération et de gratitude envers ceux qui leur avait fait du bien, au point de se sacrifier pour pouvoir payer leur dette de reconnaissance.

Dans la Paracha de cette semaine, nous voyons ainsi Moché Rabbénou promettre à son beau-père de le faire bénéficier de tous les bienfaits dont Hachem les gratifiera au cours de leur périple dans le désert, et même de lui donner une parcelle en Erets Israël, à l’instar de l’ensemble du peuple, une fois arrivés en Terre Sainte. Et ce, en rétribution de ses efforts et de son aide passée – « car tu as été des yeux pour nous [un guide] » (ibid. verset 31), allusion aux indications de Yitro concernant la conduite et l’organisation des jugements. Moché Rabbénou se distingue ainsi par sa reconnaissance.

Santé selon la Torah : Les signes de carence en vitamine B5

Cette carence présente peu de signes, mais risque de survenir quand la flore intestinale n’est pas équilibrée et ne peut donc assumer la synthèse de cette vitamine.

Signes de la carence : fatigue, maux de ventre, brûlure aux pieds, fatigue de la glande surrénale, baisse d’immunité, contractions musculaires, hypoglycémie, nervosité, problèmes cutanés, nausées, infections des voies aériennes supérieures.

Éducation : Les troubles d’apprentissage en maternelle

En dernière année de maternelle, on remarquera, en calcul, une difficulté à saisir les quantités ou à mettre de côté une quantité déterminée, à garder une continuité dans les énumérations par ordre croissant et décroissant, à classer par ordre de taille, à utiliser et écrire les chiffres.

En ce qui concerne l’attention et la concentration, on remarquera des manifestations d’hyperactivité, une tendance à se laisser distraire bien plus forte que les autres enfants du même âge, un manque d’assiduité dans l’accomplissement de tâches, qui ne sont souvent pas menées jusqu’au bout, une tendance aux sautes d’humeur, une difficulté à assumer les échecs.

Cacheroute : Quand déraciner un arbre ? (1)

Un arbre ayant été planté après le 16 Av de la sixième année devra être déraciné. Si ce n’est pas le cas, ses fruits sont permis. Dans le cas où le propriétaire décèderait, ses héritiers auront l’obligation de le déraciner.

Lois quotidiennes : Porter les chaussures du défunt

  1. Certains pensent que le Séfer ’Hassidim n’a pas interdit de porter les chaussures d’un mort, mais celles faites du cuir d’un animal mort (de crainte qu’il soit mort sous l’effet de la morsure d’un serpent, et que le poison ait été absorbé par sa peau).
  2. De toute façon, on peut dire que le Séfer ’Hassidim ne s’est montré regardant que pour les chaussures que le défunt portait au moment de sa mort, et non pour ses autres paires de chaussures, qu’il est permis de porter sans crainte.
  3. En tout état de cause, si cela est sentimentalement trop difficile, on pourra donner les chaussures à des nécessiteux.

Récit du Jour : La phrase qui annule les décrets

Le Rav Méïr Grinwald raconte :

« Lorsque j’étais à Londres, j’ai rencontré un Juif qui me raconta son histoire. Il voulait me montrer un exemple de foi, de courage et de confiance en D.ieu :

Quelques mois après son mariage, ma fille commença à manifester des signes inquiétants ; elle était sujette à des montées de fièvre aiguës. Elle fut hospitalisée. Le diagnostic des médecins fut sans appel : elle ne pourrait pas avoir d’enfants. Nous nous rendîmes chez plusieurs médecins, tous aussi spécialisés les uns que les autres. Le diagnostic était à chaque fois confirmé : « Cette femme n’aura pas d’enfants ». Le plus grand spécialiste que nous consultâmes, et qui représentait finalement notre « dernière chance » alla dans le sens des autres médecins. Là encore, le verdict nous fut asséné sans laisser de place au doute : notre fille ne pouvait pas avoir d’enfants.

Une personne qui entend ce genre de phrase n’a plus qu’une seule chose à faire : se tourner vers le Grand Médecin du monde, Le Saint, Béni soit-Il.

Dès que j’ai entendu ce verdict, j’ai décidé de réunir, la semaine suivante, des enfants au Beth Hamidrach. Je leur ferais crier « Amen » en réponse à des bénédictions et à des Kaddich, ainsi que « Yéhé Chemé rabba…. », la phrase-clé du Kaddich. En échange, ils recevraient des bonbons et des cadeaux. J’espérais que par le mérite du renforcement dans l’accomplissement de cette Mitsva, le Saint, Béni soit-Il, répondrait favorablement à mes prières, et que ma fille aurait des enfants.

Ma fille devait passer un examen supplémentaire avec l’un des professeurs qui l’avait déjà examinée. Celui-ci pensait d’ailleurs que rien ne justifiait ce nouvel examen, puisqu’il était absolument sûr qu’« elle ne pourrait jamais… ». À la suite de cet examen, le professeur fut tout simplement consterné. Les données avaient complètement changé « comme par enchantement - il n’avait jamais vu ça - c’était vraiment incroyable… ».

D.ieu merci, aujourd’hui, ma fille est l’heureuse maman de trois magnifiques enfants. À n’en pas douter, conclut ce Juif, ce miracle a eu lieu par le mérite des Mitsvot que j’ai accomplies et que j’ai fait accomplir à ces enfants le Chabbath qui précéda l’examen du professeur ».

Télécharger & Imprimer l'étude du jour !
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

20 Juin 2019 - 17 Sivan 5779

  • 04:15 Mise des Téfilines
  • 05:47 Lever du soleil
  • 13:52 Heure de milieu du jour
  • 21:57 Coucher du soleil
  • 22:59 Tombée de la nuit

Chabbath Béhaalotékha
Vendredi 21 Juin 2019

Entrée à 21:39
Sortie à 23:04


Changer de ville

Projet dédié par un généreux donateur