Aujourd'hui à Paris
04:32 : Mise des Téfilines
05:59 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:53 : Coucher du soleil
22:52 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Limoud au féminin
Bienvenue sur "Limoud au féminin", un programme d'étude quotidienne destiné à la gent féminine. C'est gratuit, court, varié. Inscrivez-vous et profitez-en !
Newsletter Limoud au féminin

Pour recevoir gratuitement chaque matin Limoud au féminin - l'étude de la femme juive, indiquez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous :

Etude n°286 du Vendredi 10 Juillet 2020 (Pin'has)

Perle de Paracha : Comment répartir "l'héritage" ?

Il est écrit, au sujet de la répartition des parcelles d'Erets Israël entre les différentes tribus, chacune selon sa taille : "De ceux qui sont nombreux, tu augmenteras l’héritage, et de ceux qui sont peu nombreux, tu réduiras l’héritage. Chacun en fonction de son nombre, se verra confier son héritage". (26, 54)

De façon imagée, on peut expliquer ce verset de la manière suivante : L’homme consacre son existence à deux types d’activités ; des activités spirituelles et des activités matérielles. Or, l’homme doit suivre les conseils du bon penchant et le rendre maître de toute son existence.
Dans ses occupations matérielles et corporelles aussi, l’homme doit se détourner des conseils du mauvais penchant, car si ce dernier gouverne en ce domaine, il se renforcera et étendra son emprise également au domaine qui n’est pas le sien, le domaine spirituel, jusqu’à  porter atteinte à "son héritage".
En revanche, si le bon penchant domine également les occupations matérielles, le corps n’en subira aucun dommage. Par exemple, si pendant Chabbath, l’homme court un danger de mort, le bon penchant l’exhortera à transgresser le Chabbath arguant que le sauvetage d’une vie humaine repousse le Chabbath.

Santé selon la Torah : La carence en vitamine D

Chez les enfants, elle s’exprime par le rachitisme, un arrêt de la croissance osseuse, des dents peu solides.

Chez les adultes, elle cause une fragilité osseuse, des fractures et des déformations osseuses, une absorption insuffisante du calcium et, en second lieu, une accumulation de phosphore dans les reins, portant atteinte à la charpente osseuse et provoquant des crampes musculaires.

Éducation : La rétaline - une révolution chez les enfants

D’innombrables études portent sur ce médicament, à l’origine d’une véritable révolution dans la qualité de vie des enfants ou adultes souffrant de troubles de l’attention. Il est cependant conseillé, en parallèle, de suivre une thérapie comportementale.

Bien qu’il soit considéré comme sûr, nombreux sont les parents qui craignent de l’utiliser.

Cacheroute : Utilisation de l'huile de Chémita (2)

Il est permis d’utiliser l’huile de la Chémita pour allumer des bougies, à l’exclusion de celles de ’Hanouka, car il est interdit de profiter de leur lumière. De même, pendant la journée, on ne pourra pas utiliser de l’huile de Chémita pour allumer des bougies, car on ne profiterait pas de leur lumière.

Lois quotidiennes : Ben Hametsarim - Se couper les cheveux et les ongles

  1. D’après la stricte loi, il est permis de se couper les cheveux jusqu’à la semaine au cours de laquelle tombe Tich’a Béav, c’est-à-dire jusqu’à l’entrée du Chabbath « ’Hazone », celui qui précède le jour de Tich’a Béav. Cela devient alors interdit, y compris pour les femmes. Cependant, certains se montrent plus permissifs dans le cas où elles doivent le faire à titre de préparation à leur immersion au Mikvé.
  2. Il est permis aux femmes de se couper ou limer les ongles pendant cette période, ainsi que de mettre du vernis ou de se teindre les cheveux.
  3. Il est permis de se laver les cheveux et de les coiffer, ainsi que de faire un brushing.

Récit du Jour : Platon et Jérémie

Traversant le mont du Temple et surplombant les ruines du Beth Hamikdach, la vue du prophète  Jérémie rivé en pleurs et lamentations, se présenta à Platon. « Quelle est la raison de ces pleurs ? », lui demanda-t-il.

« Le saint Temple qui fut la proie des flammes ». « Je suis très étonné d'une telle réaction », s'exclama Platon. « Comment sied-il à un homme de ta sagesse de déverser des larmes sur des pans de bois et des blocs de pierres ? Et bien davantage, comment sied-il à un homme de ta sagesse de s'épancher sur les vestiges du passé ? »

 En guise de réponse, Jérémie s'adressa à Platon en ces termes : « Réponds-moi je te prie, en tant que penseur, y-a-t-il des questions ou bien des recherches philosophiques dont tu n'as à ce jour point de réponse ? » « Bien évidemment ! », lui répondit-il. Et il se mit à exposer ses doutes ainsi que ses nombreuses interrogations. Sans hésitation, Jérémie fournit toutes les réponses aux questions que Platon tentait d'élucider depuis des décennies.

La compréhension profonde de Jérémie ainsi que l'ampleur de ses connaissances ne laissèrent guère Platon impassible. Saisit de stupeur, il poursuivit avec avidité : « D'où te vient cette sagesse extraordinaire ? » Jérémie lui répondit : « Cette même sagesse je l'ai puisé de ces morceaux de bois et blocs de pierres dont je pleure la destruction. Car ce que nous avons perdu va bien au delà, c'est l'essence même de la sagesse ainsi que la proximité divine dont nous avons été dépossédé. Cependant, au sujet de ta seconde question, concernant les raisons de mes lamentations sur un passé révolu, je ne te répondrai pas car seul un Juif peut être capable d'en saisir la pleine signification ».

Télécharger & Imprimer l'étude du jour !

Etude n°287 du Samedi 11 Juillet 2020 (Pin'has)

Lois quotidiennes : Saler les aliments

  1. Mettre en conserve est défendu, car cela s’apparente à la fois à l’interdit de cuire et de tanner. Même si le but est de consommer l’aliment pendant le repas, si l’habitude est de mettre celui-ci en conserve, il sera interdit de le saler.
  2. Il est possible de tremper dans le sel les aliments un à un et de les consommer à chaque fois immédiatement, mais pas d’en tremper plusieurs à la fois.
  3. Un aliment que le sel a le pouvoir d’améliorer, en diminuant son acidité ou son amertume comme c’est le cas pour le radis, l’oignon, l’ail ou tout aliment piquant, ne pourra pas être salé, sauf un à un, pour une consommation immédiate.

Récit du Jour : La Torah vaut tous les sacrifices

Léa avait un grand fils qui, pour la veuve qu’elle était, aurait pu être un atout précieux. Il aurait été en mesure de contribuer à la Parnassa de la famille, généralement insuffisante. Pourtant, elle s’y refusait, préférant travailler d’arrache-pied pour assurer le pain quotidien, en confectionnant des foulards et autres vêtements, ou en faisant le ménage chez des gens. Et ce, afin que son fils puisse tranquillement se plonger dans l’Etude.

Ce garçon, qui allait devenir un phare de lumière pour tous les Juifs orientaux à Jérusalem, n’est autre que le Rav ’Ezra Attia, Roch Yéchivat Porat Yossef. C’est grâce aux sacrifices de sa mère qu’il atteignit un tel niveau.

Télécharger & Imprimer l'étude du jour !
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

10 Juillet 2020 - 18 Tamouz 5780

  • 04:32 Mise des Téfilines
  • 05:59 Lever du soleil
  • 13:56 Heure de milieu du jour
  • 21:53 Coucher du soleil
  • 22:52 Tombée de la nuit

Chabbath Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020

Entrée à 21:35
Sortie à 22:56


Changer de ville