Limoud au féminin
Bienvenue sur "Limoud au féminin", un programme d'étude quotidienne destiné à la gent féminine. C'est gratuit, court, varié. Inscrivez-vous et profitez-en !
Newsletter Limoud au féminin

Pour recevoir gratuitement chaque matin Limoud au féminin - l'étude de la femme juive, indiquez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous :

Etude n°28 du Samedi 23 Octobre 2021 (Vayéra)

Lois quotidiennes : Les paroles et les lectures autorisées le Chabbath

1- Il est préférable de s’abstenir de lire des journaux, même destinés au public religieux (comme ceux édités en Erets Israël) le Chabbath. Si une femme souhaite lire quand même le journal, elle pourra le faire à la condition de ne pas regarder les publicités et les informations relatives au commerce.

2- Il est interdit de lire le Chabbath les promotions et les publicités qui apparaissent sur les panneaux publicitaires dans la rue ou à l’entrée des magasins.

3- Il est interdit de lire ou d’étudier les bulletins d’information qui sont affichés dans les halls des immeubles, surtout s’ils ne contiennent pas des paroles de Torah. Il faudra ainsi éviter de lire les notes relatives aux factures d’électricité, aux impôts locaux, etc. …

4- Il est permis de regarder les photos d’un album en prenant soin de ne pas lire la date ou les commentaires qui y sont mentionnés.

5- Pendant le Chabbath, il est défendu de planifier des tâches que l’on devra exécuter en semaine. Toutefois, si cela concerne une Mitsva, on pourra être plus souple.

6- Il est défendu de lire le Chabbath des recettes de cuisine qui nécessitent des préparations interdites pendant le Chabbath.

7- Lorsqu’on voit sur des tableaux d’affichage, des publicités faisant la promotion de certains produits, il est alors autorisé de penser à cet achat en question mais il ne faudra pas lire son prix.

8- Pendant le Chabbath, il faut éviter de distribuer des invitations de mariage ou de Bar-Mitsva et il convient de ne pas les lire.

Récit du Jour : La récompense à la mesure de l’effort

On raconte l’histoire suivante à propos d’un couple qui était marié depuis quinze ans et qui n’avait toujours pas eu d’enfant. Ils décidèrent de se rendre chez un grand Tsadik pour lui demander conseil. Le Rav était disposé à leur donner sa bénédiction s’ils respectaient une condition : « Il faut que vous preniez sur vous quelque chose. Observez les lois de Taharat Hamichpa’ha et prenez soin de faire vos Téfilot ». Il leur donna l’explication suivante : « Votre engagement va former un Kéli pour recevoir ma bénédiction qui pourra être écoutée, avec l’aide d’Hachem. » Tout heureux, ils rentrèrent chez eux et ils suivirent les conseils du Rav. Un an plus tard, ils eurent la joie d’avoir un enfant...

Télécharger & Imprimer l'étude du jour !
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

23 Octobre 2021 - 17 Hechvan 5782

  • 07:21 Mise des Téfilines
  • 08:23 Lever du soleil
  • 13:35 Heure de milieu du jour
  • 18:45 Coucher du soleil
  • 19:31 Tombée de la nuit

Chabbath 'Hayé Sarah
Vendredi 29 Octobre 2021

Entrée à 18:17
Sortie à 19:22


Changer de ville