Aujourd'hui à Paris
07:27 : Mise des Téfilines
08:38 : Lever du soleil
12:46 : Heure de milieu du jour
16:54 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayéchev
Vendredi 20 Décembre 2019 à 16:37
Sortie du Chabbath à 17:51

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Limoud au féminin
Bienvenue sur "Limoud au féminin", un programme d'étude quotidienne destiné à la gent féminine. C'est gratuit, court, varié. Inscrivez-vous et profitez-en !
Newsletter Limoud au féminin

Pour recevoir gratuitement chaque matin Limoud au féminin - l'étude de la femme juive, indiquez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous :

Etude n°58 du Lundi 16 Décembre 2019 (Vayéchev)

Perle de Paracha : C’est une grave erreur de l’avoir vendu !

« Yéhouda dit (à ses frères) : quel profit si nous tuons notre frère… Venez, vendons-le aux Ichmaélites » (Chapitre 37, verset 26-27). Le Talmud dans le Traité Sanhédrin rapporte les propos de Rabbi Méir : « Tout celui qui se réjouit des paroles prononcées par Yéhouda : « Quel profit si nous tuons notre frère… », il est méprisable ! »

Ce passage du Talmud demande des explications. Yéhouda voulait sauver Yossef de la mort, il donna alors le conseil de le vendre. Dans ce cas, pourquoi celui qui le loue est-il méprisable ?

Cependant, nos Sages enseignent que les dix Martyrs c’est à dire les dix Sages qui sont morts en Kiddouch Hachem au temps des Romains, c’étaient de grands Tsadikim qui n’avaient commis aucune faute. Ils étaient la réincarnation des dix frères de Yossef. Ils furent tués seulement pour réparer la faute qu’ils avaient commise en vendant Yossef. Or, il est dit : « Celui qui kidnappe un homme et le vend et qu’il est trouvé en sa main, il sera mis à mort ! », c’est pour cette raison qu’ils furent tous condamnés à mort.

En quoi est-ce répréhensible d’admirer Yéhouda et de le glorifier ? Pourtant, en donnant le conseil de vendre Yossef, il évita ainsi de le faire tuer ? On pourrait même penser que Yéhouda et ses frères ne soient pas redevables d’une quelconque punition et peut-être même qu’ils méritent une récompense pour cet acte ?

Cependant, c’est la vente de Yossef elle-même qui est à l’origine de la mort des dix martyrs. Il est alors évident que celui qui loue les actes de Yéhouda, il laisse sous-entendre que la mort des dix Martyrs décrétée par Hachem n’était pas un jugement juste et équitable...

Santé selon la Torah : "Qui nous a ordonné... de veiller à notre santé "

On raconte à propos d’un Admour qu’il avait l’habitude de manger la nuit du Séder de Pessa’h du raifort sans aucun ajout pour accomplir la Mitsva de consommer le Maror. Dans ses vieux jours, le médecin lui interdit d’en manger car cela pouvait être dangereux pour sa santé. L’Admour dressa la table du Séder comme d’habitude. Au moment de la Haggada, lorsqu’il arriva au Maror, il récita la bénédiction : « Béni sois-Tu… qui nous a sanctifiés et nous a ordonnés par Ses commandements de veiller particulièrement à notre santé ! » Il présenta le Maror mais sans en gouter !

Éducation : Eviter de donner des coups !

En frappant un enfant spontanément, on lui enseigne à ne pas réfléchir avant d’agir mais à frapper systématiquement. Au mieux, l’enfant aura appris à ne pas montrer de respect envers son éducateur et au pire, ce sera pour lui l’occasion de se révolter. Ce n’est pas facile de se retenir de ne pas donner de coups et ceci pour plusieurs raisons : frapper n’exige pas une grande réflexion et en plus on obtient immédiatement et facilement un résultat. C’est très efficace. Toutefois, on risque de prendre l’habitude de donner des coups. Ce sera ensuite très dur de perdre cette mauvaise habitude.

Rav Mendel Kaplan, de mémoire bénie disait : « Lorsqu’un homme est furieux, il devrait savoir qu’il lui est interdit de donner des coups sous l’emprise de la colère. Avec le temps, son irritation diminuera et il oubliera même l’objet de sa colère… »

Cacheroute : Si on n'a pas prélevé avant Chabbath

1- Si une femme prend sur elle le joug du Chabbath à l’avance et qu’ensuite elle se rappelle qu’elle n’a pas prélevé la ’Halla de la pâte ou des gâteaux, elle pourra demander à quelqu’un d’autre de prélever à sa place.

2- Si par mégarde une femme a prélevé pendant Chabbath la ’Halla, elle pourra manger de ce pain pendant le Chabbath parce que c’est un interdit instauré par nos Sages. A plus forte raison, les autres personnes pourront également en manger.

Lois quotidiennes : Les lois relatives à ’Hanouka - comment allumer ?

1- Il ne faut pas utiliser la lumière des bougies pour lire ou coudre etc. … De même on ne pourra pas être photographié à côté des bougies lorsque la lumière est allumée à moins de mettre le flash sur l’appareil photo.

2- Si le mari rentre tard, la femme devra allumer à sa place les bougies à l’heure requise c'est-à-dire quinze minutes après le coucher du soleil. Il ne faut pas retarder l’allumage des bougies de peur d’en venir à allumer trop tard dans la nuit. Lorsqu’une femme rentre tard du travail, son mari devra allumer les bougies à l’heure et il ne pourra pas l’attendre.

3- La veille de Chabbath, on allumera d’abord les bougies de ’Hanouka et ensuite les bougies de Chabbath. Cependant, si une femme a allumé les bougies de Chabbath sans pour autant avoir pris sur elle le joug du Chabbath, elle pourra ensuite allumer les bougies de ’Hanouka en prononçant la bénédiction.

Récit du Jour : « Délivre-nous en l’honneur de Ton nom »

Lorsque nous implorons Hachem, parfois nous constatons que notre prière n’est pas exaucée. Le verset (Téhilim 91, 15): "Il m’appelle et je lui réponds ; je suis avec lui dans la détresse, je le délivre et le comble d’honneur" nous révèle un grand secret : une fois l’Exil décrété sur son Peuple, Hachem en reste pas dans « son palais » mais Se joint à nous dans nos souffrances. ….

Voici un conseil extraordinaire à suivre : au moment de notre prière, nous devons demander à Hachem que tous nos ennuis et nos peines disparaissent seulement pour soulager la Présence Divine qui souffre elle aussi, avec nous. Il faut savoir que chaque Juif a la possibilité d’alléger la souffrance de la Présence Divine. L’honneur d’Hachem sera ainsi préservé.

Télécharger & Imprimer l'étude du jour !
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

Roch Hachana
Des familles nécessiteuses
n'ont rien pour passer les fêtes !
Soit € après réduction d'impôts*

16 Décembre 2019 - 18 Kislev 5780

  • 07:27 Mise des Téfilines
  • 08:38 Lever du soleil
  • 12:46 Heure de milieu du jour
  • 16:54 Coucher du soleil
  • 17:46 Tombée de la nuit

Chabbath Vayéchev
Vendredi 20 Décembre 2019

Entrée à 16:37
Sortie à 17:51


Changer de ville