En quoi est-il si important de déraciner la colère de notre cœur, ou au moins de la maîtriser ? Comment y arriver ? En quoi est-il indispensable pour cela de savoir patienter ? Que dit Rav Wolbe à ce propos ? Doit-on pour autant rester indifférent à toute provocation ? Pourquoi ?