Dans la paracha de Noah, la Torah nous parle de l'arche construite par celui-ci pendant plus de cent ans, au vu et au su de tous. Durant cette construction, Noah a répondu aux nombreuses questions qui lui étaient posées sur ce qu'il faisait. Il a subi les moqueries des gens qui ne croyaient pas qu'Hachem détruirait le monde par le maboul. Et il n'a pas pour autant renoncé à continuer à construire la téva, comme Hachem le lui avait demandé. N'est-ce pas, à première vue, la preuve d'une grande émouna ? Comment comprendre l'étonnant Rachi qui dit, au sujet des mots "mipné mei hamaboul", que Noah avait une petite émouna ?