Connaître l'heure grâce à l'horloge d'une église

Rédigé le Jeudi 11 Juin 2020
La question de Anonyme

Bonjour Kvod Harav,

Est-il permis de connaitre l'heure en se basant sur le bruit de la sonnerie de l'horloge d'une église ?

Car, malheureusement, à Paris, l'église fait sonner toutes les heures et demi-heures.

Du coup, sans le vouloir, on sait automatiquement et indirectement quelle heure il est.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
25308 réponses

Bonjour,

1. Etant donné que les cloches ne sont pas des objets de ‘Avoda Zara - elles ne sont pas adorées - il n’est pas interdit d’en tirer profit en les écoutant, et surtout, lorsque l’on y est contraint. Voir Michné Halakhot, volume 4, réponse 111 [arguments concernant l'horloge des églises], Sobou Tsiyon, page 89, réponse 300.

Elles sont, généralement, utilisées pour annoncer les offices, les mariages ou les enterrements ou accompagner certaines cérémonies. Elles ont, donc, le statut de Noy.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 142, Halakha 15 et Sifté Cohen, passages 33-34.

2. Dans le même ordre d’idée, Rav Moché Feinstein n’interdit pas de regarder les croix car elles ne sont pas adorées.

Voir Iguerot Moché, Yoré Déa, volume 1, réponse 69.

3. Il est à noter que de nombreux décisionnaires pensent que de nos jours, les non-juifs n’ont pas le statut de ‘Ovdé ‘Avoda Zara étant donné qu’ils ignorent les détails des cultes [Ma’assé Avotéhème Bidéhème].

Voir Rambam dans son Pirouch Hamichnayot sur ‘Houlin, chapitre 1, Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 148, Halakha 12, Michné Halakhot, volume 19, réponse 115, passage Héter Che’hitat Koumar, Ben Israël Lanokhri, volume 4, page 396, note 32, Roua’h ‘Haïm, passage 2 sur Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 148.

Il est possible de s’appuyer sur cette opinion pour ce qui est de votre question.

4. Il n’est pas interdit de régler sa montre en regardant l'horloge fixée sur une église car elle n’a pas été placée pour faire partie d’un culte quelconque, mais, uniquement, pour offrir aux habitants une commodité.

Voir Min'hat El'azar, volume 2, réponse 73, Michné Halakhot, volume 4, réponse 111, Min'hat Its'hak, volume 4, réponse 87.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN