Aujourd'hui à Paris
04:30 : Mise des Téfilines
05:58 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:53 : Coucher du soleil
22:53 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Michpatim : pourquoi "40 jours et 40 nuit" est au singulier ?

Rédigé le Mardi 24 Mars 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Le dernier verset de Michpatim retient les 40 jours et 40 nuits au singulier en hébreu.

Je voudrais savoir s'il y a une signification à l'utilisation du singulier (s'agit-il d'un cycle de 40 ?) et qu'est-ce que cela signifie ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21001 réponses

Bonjour,

Le Malbim fait remarquer ce phénomène dans son commentaire sur Vayikra, chapitre 12, verset 4, passage Ouchlochim Yom Ouchlochèt Yamim et dresse une liste avec de nombreux exemples "contradictoires" : parfois les mots Yom ou Chana sont au singulier, et, parfois, au pluriel. Il en est de même lorsqu'il s'agira d'autres mots, comme 'Ir, Kérech, Chékel, etc.

Il nous offre quelques règles en or [voir plus bas], en affirmant que notre Torah suit tout de même une certaine rigueur et que les choses ne sont pas laissées au hasard.

On retrouve le même phénomène dans Béréchit 7, verset 4, Béréchit 7, verset 24, Béréchit 8, versets 3 et 6, Béréchit 23, verset 16,  Béréchit 31, verset 41, Chémot 26, verset 18, Vayikra 23, verset 16, Bamidbar 11, versets 16 et 19, Dévarim 1, verset 2, Méguilat Esther, chapitre 1, verset 4 et dans beaucoup d'autres endroits.

A propos du compte du 'Omer, le Choul'han 'Aroukh, chapitre 489, Halakha 1 écrit Yamim [au pluriel], mais le Michna Broura [passage 9] et de nombreux autres décisionnaires pensent qu'à partir du onzième jour, il faut dire Yom [au singulier].

Voir également Peri 'Hadach sur Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 126, passage 8.

Première explication :

D'une manière "générale", jusqu'à 10, le sujet est au pluriel, car le chiffre n'est pas assez important pour mettre en relief le pluriel. Par contre, à partir de 11, étant donné que le pluriel est déjà mis en évidence grâce au chiffre, le sujet est laissé au singulier.

Voir Michpat Haketouba [Rav Eliyahou 'Haïm Barchalom], édition 5771, volume 1, page 349.

Seconde explication

Le singulier met en évidence : 1. La particularité, 2. La ressemblance de chaque élément de l'ensemble ou 3. Leur juxtaposition [lorsqu'il s'agit de jours, on pourrait croire qu'ils ne sont pas suivis]. Ce qui n'est pas [toujours] le cas du pluriel, regroupant les éléments en les mettant tous à égalité.

Voir Malbim sur Vayikra, chapitre 12, verset 4, passage Ouchlochim Yom Ouchlochèt Yamim.

Bien entendu, tout n'a pas été dit à ce sujet.

Voir une autre explication dans Haktav Véhakabala sur Chémot 36, verset 23 et sur Dévarim 25, verset 3.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN