Logo Torah-Box

Qu'est-ce qu'une prière en vain ?

Rédigé le Mardi 1er Septembre 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Je voudrais savoir ce qu'on appelle une prière en vain ?

Chaque Téfila qu'on fait n'a-t-elle pas toujours une utilité et des effets positifs, même lorsqu'on prie par exemple pour un malade que les médecins ont déjà condamné, ou pour guérir d'une maladie incurable ?

Ne dit-on pas qu'il ne faut jamais désespérer et toujours continuer à prier car Hachem peut tout arranger ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
39100 réponses

Bonjour,

1. Vous avez absolument raison, il ne faut jamais tomber dans le désespoir.

Moché Rabbénou a « pris son courage à deux mains » et a récité 515 prières bien qu’il ait eu connaissance du décret Divin lui interdisant d’entrer en Israël.

Voir Midrash Rabba, chapitre 11, passage 10 sur Parachat Vézot Habrakha.

2. Même si l’épée de l’ennemi est posée sur le cou, il est interdit de se désespérer.

Voir Talmud Brakhot 10a.

3. Il y a de très nombreux autres exemples.

4. Cependant, dans certains cas, la prière est considérée comme récitée en vain.

Exemples : la femme de Ya'acov est sur le point de mettre au monde un bébé. Ya'acov prie Hachem pour que ce soit un garçon.

Vous comprenez bien que, dans une telle situation - ou toute autre situation semblable -, la prière n’a aucun sens.

Voir Talmud Brakhot 54a et 60a, Talmud Baba Métsia 42a, Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 230, Halakha 2, Rambam, Hilkhot Brakhot, chapitre 10, Halakha 22, Talmud Yérouchalmi Brakhot, chapitre 9, Halakha 3.

5. Il va sans dire que, dans certains cas, il faut faire appel à un Rav afin de connaître le statut de nos prières.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question à ce sujet.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

5 minutes avant de (s'en)dormir (Tichri à Tévèt)

5 minutes avant de (s'en)dormir (Tichri à Tévèt)

T.2 - Histoires pour accompagner les enfants au coucher. Période entre les mois de Tichri à Tévèt.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN