Aujourd'hui à Paris
07:22 : Mise des Téfilines
08:28 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:39 : Coucher du soleil
18:27 : Tombée de la nuit

Paracha Bo
Vendredi 31 Janvier 2020 à 17:27
Sortie du Chabbath à 18:38

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Questions sur l'allumage de la 'Hanoukia

Rédigé le Samedi 21 Janvier 2017
La question de Israel S.

Bonjour Rav,

Pourquoi allume-t-on 8 bougies pour 'Hanouka, en en rajoutant une tous les soirs ?

Pourquoi n'allumons-nous pas une bougie que l'on ferait durer 8 jours ?

Pourquoi n'allumons-nous pas, comme au Beth Hamikdach, comme elle était allumée à l'époque, 8 bougies d'un coup ?

Etant donné que le miracle a duré 8 jours, pourquoi ne pas allumer aussi pendant la journée ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18102 réponses

Bonjour,

Votre première question est :

« Pourquoi allume-t-on 8 bougies pour 'Hanouka, en en rajoutant une tous les soirs ? Pourquoi n'allumons-nous pas une bougie que l'on ferait durer 8 jours ? »

Réponse :

La réponse à votre question est mentionnée dans le Talmud Chabbath 21b. Ci-dessous, un bref résumé :

Le but de l’allumage de la ‘Hanoukia est de proclamer le miracle.

Comment procéder à cela ?

La Mitsva essentielle consiste à allumer une seule bougie par soir, pour toute la famille.

Mais nos Sages mentionnent deux autres manières d’accomplir la Mitsva :

1. Méhadrine,

2. Méhadrine Mine Haméhadrine.

Cette seconde manière - la « meilleure » - est sujet à discussion [Beth Hillel et Beth Chamay].

Nous avons l’habitude de suivre l’opinion de Beth Hillel ; à savoir, une bougie, le premier soir ; deux bougies, le second soir ; etc. huit bougies, le huitième soir [selon Beth Chamay, c’est l’inverse : huit bougies, le premier soir ; sept bougies, le second soir, etc.].

L’une des deux explications rapportées dans le Talmud est :

Beth Hillel, à travers l’allumage, met l’accent sur les jours passés.

Le nombre de jours passés doit être mis en évidence afin que l’on se rende compte des miracles qui ont eu lieu durant  h u i t  jours et que « l’intensité » du miracle s’est « amplifiée » de jour en jour.

Pour proclamer cela, il a été décidé d’allumer une bougie supplémentaire, tous les soirs.

Allumer une seule bougie de 192 heures [8*24], comme vous le proposez, n’indiquerait pas de la meilleure manière que le miracle ait eu lieu durant 8 jours.

Selon Beth Chamay, on allume 8 bougies le premier soir pour faire allusion aux jours qui restent.

A propos de cette discussion, voir Talmud Chabbath, édition Schottensteïn, page 21b, note 21, au nom du Ben Ich ‘Haï.

Votre seconde question est :

« Pourquoi n'allumons-nous pas, comme au Beth Hamikdach, comme elle était allumée à l'époque, 8 bougies d'un coup ? »

Réponse :

Dans le Beth Hamikdach, on allumait la Ménorah car c’est l’une des 613 Mitsvot de la Torah.

Cette Mitsva s’accomplit conformément aux critères mentionnés dans la Michna, le Talmud, et la Halakha.

L’un des détails concernant cette Mitsva est l’allumage de sept lumières [en deux temps]. On allumait, tout d’abord, cinq lumières, on offrait la Kétorèt, et on allumait les deux mèches restantes.

Voir Michna Tamid, chapitre 3, Michna 9, Rambam, Hilkhot Temidine Oumoussafine, chapitre 3, Halakha 16 et chapitre 6, Halakha 3 Talmud Yoma 33b et Élé Hamitsvot, Assé 25, Halakha 13.

D’après certains décisionnaires, un seul allumage était réalisé dans l’après- midi et les lumières devaient éclairer jusqu’au matin. Selon d’autres, il y avait un autre allumage, le matin.

Voir Élé Hamitsvot, Assé 25, Halakha 6.

Cependant, l’allumage de la ‘Hanoukia, instauré par nos Sages, a pour but de proclamer le miracle.

Nos Sages ont jugé que, pour atteindre ce but, l’allumage devrait se faire selon certains critères. Voir réponse à votre première question.

Votre troisième question est :

« Etant donné que le miracle a duré 8 jours, pourquoi ne pas allumer aussi pendant la journée ? »

Réponse :

Etant donné que l’allumage des lumières de ‘Hanouka a pour but de proclamer le miracle, cela n’est possible qu’à un moment où elles sont visibles : durant la nuit.

Il est à noter que de nombreuses communautés ont la coutume d’allumer la 'Hanoukia [dans le Beth-Haknesset et sans Brakha] tous les matins, avant de commencer l’office de Cha’harit.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur