Tant que le Beth Hamikdash existait, aucun malheur ne pouvait nous toucher. Sa destruction est donc une véritable tragédie. Mais qu'est-ce qui l'a entraînée ? Comment comprendre l'étonnant passage de la Guémara Nédarim qui dit que c'est le fait d'avoir étudié la Torah sans avoir auparavant dit une berakha ? Le mérite d'étudier la Torah n'est-il pas déjà considérable ? N'aurait-il pas dû, par conséquent, protéger les Béné Israël ?