A l'occasion de la Hiloula (jour anniversaire de décès), ce jour, de notre maître Rav Its'hak Halévi Herzog, l'équipe Torah-Box est heureuse de vous faire découvrir très brièvement son parcours de vie. Celui qui parle du Tsadik de jour de sa Hiloula, celui-ci priera pour lui ! Allumez une bougie et dites "Likhvod haRav Herzog, zékhouto taguèn 'alénou" puis priez. Que son mérite protège tout le Klal Israel, Amen !

Le Rav Its’hak Eizik Halévy Herzog est né en 1886 à Łomża, au nord-est de la Pologne. En 1897, lui et ses parents émigrèrent vers l'Angleterre, où son père, Rav Yoël, fut nommé Rav de la ville de Leeds. C'est en 1908 que le Rav Herzog obtint son diplôme de Rav.

Il apprit les mathématiques et les langues étrangères dans les universités de Londres et de Paris. Il obtint sa maîtrise grâce à sa thèse « Le bleu d'Israël ». En 1914, il fut reçu en tant que docteur en littérature à l'université de Dublin.

En 1916 (5676), il fut nommé Rav de Belfast en Irlande, puis, en 1919 (5679), Grand-Rabbin de Dublin, capitale de l'Irlande, et, enfin, Grand-Rabbin de l'Irlande indépendante en 1925 (5685), où il commença à être respecté également par les habitants non-juifs. Il parvint même à empêcher l'interdiction de la Ché’hita (abattage rituel) par la loi irlandaise.

C'est en 1935 (5695) qu'il se rendit en Israël pour la première fois, et, en 1937 (5697), après le décès du Rav Kook, il fut désigné pour être Grand-Rabbin d'Israël et s'installa à Jérusalem. En 1940 (5700), il fut élu Président du comité des Maisons d'étude d'Israël.

En 1941 (5701), Rav Herzog effectua un voyage pour sauver les juifs d'Europe, et se rendit en Angleterre, en Afrique du Sud, et aux Etats-Unis. De même, il reçut l'autorisation du Président soviétique de faire passer les juifs rescapés de Lituanie et de Pologne par la Russie, pour qu’ils puissent se rendre tout à l'est afin de monter en Israël. En 1943, il se rendit en Turquie afin d'y aider les juifs qui se trouvaient dans les régions occupées par les nazis.

En 1946 (5706), il voyagea en Pologne dans le but de convaincre les rescapés de la Shoah de monter en Israël. Il fut reçu pour des entrevues avec le Pape et les hommes d’État dans tous les pays de l’Europe de l’Ouest, avec, pour objectif, de faire sortir les jeunes enfants juifs des monastères et foyers non-juifs, où ils s’étaient réfugiés pour échapper à la mort et où ils avaient été élevés durant la guerre. Le Rav se démena pour les ramener au judaïsme. Dans le livre qui fut publié sous le nom du « Voyage salvateur », apparaît une description détaillée de sa tâche, au cours de laquelle il sauva environ 500 enfants.

Le Kibboutz Méssouoth Its’hak du Goush Etsion, se vit attribuer le nom du Rav quand il atteint l’âge de 50 ans, en signe de reconnaissance pour tout ce qu’il avait fait pour le peuple juif dans le pays et de par le monde.

En 1958, il reçut le prix israélien de la littérature rabbinique.

Le Rav Herzog écrivit le livre de questions et réponses « Hékhal Its’hak », où sont aussi rapportées les correspondances entre lui et l’écrivain du livre de questions et réponses « Kol Mévasser », le Rav Méchoulam Rata, de même que le « Décisions et réponses », où il se concentre grandement sur la Halakha et le pays d’Israël.

Le Rav Herzog fut l’un des plus grands chercheurs sur le « Tékhéleth », et c’est pourquoi le Rav Ména’hem Borstein écrivit le livre « Hatékhéleth », à propos de son action et de son travail pour son doctorat sur la recherche sur le Tékhéleth.

Le rite de prière qui réconcilia tout le pays fut attribué au Grand-Rabbin Séfarade de son époque, le Rav Ben Tzion Méir ‘Haï Ouziel, et à lui-même.

Ce n’est qu’après son décès que fut publié son livre de questions et réponses sur le mariage, « Hékhal Its’hak ».

Cliquez-ici pour demander une bénédiction en l'honneur du Rav Itshak HALÉVI HERZOG