Cours donné en 1985, le dernier jour juif de l'année.

Comment comprendre qu'il soit possible le dernier jour de l'année de rattraper toute l'année ? Que dit le 'Hafets 'Haïm à ce propos ? Qu'est-ce qu'un dibbouk ? Que signifient les mots "télouyim vé'omdim" ? Par quelle image pouvons-nous illustrer cette expression ? En quoi cette dernière montre-t-elle l'importance d'être particulièrement vigilant à ce que l'on fait durant les dix jours de téchouva, plus encore que pendant le reste de l'année ? Pourquoi sommes-nous confiants à Roch Hachana alors qu'en fait nous passeons en jugement ce jour-là ? Que dit le Talmud Yéroushalmi à ce propos ? Le fait d'avoir confiance qu'Hachem nous jugera favorablement est-il contradictoire avec celui de faire attention à accomplir Ses commandements ? Pourquoi ?