La paracha de Dévarim est toujours lue le Chabbath qui précède Ticha Béav. Pourquoi ? Comment se fait-il que nous agissions parfois en totale contradiction avec ce que nous savons ? Comment comprendre la phase des maîtres du Moussar, qui comparent la distance entre le cerveau et le cœur à celle séparant le ciel et la terre ? En quoi est-il si important d'améliorer notre caractère ? Réponse à travers des propos de Rav Eliahou Lopiane et du Gaone de Vilna.