Aujourd'hui à Paris
07:23 : Mise des Téfilines
08:25 : Lever du soleil
13:35 : Heure de milieu du jour
18:43 : Coucher du soleil
19:29 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Après ma conversion, que faire de ma vaisselle ?

Rédigé le Lundi 15 Mai 2017
La question de Stéphanie P.

Chavou'a Tov,

Baroukh Hachem, j'ai rejoint le peuple juif la semaine dernière.

Je souhaiterais savoir ce qu'il en est de mes casseroles et poêles que j'ai utilisé avant ma conversion.

Tout était déjà Cachère chez moi, mais ma cuisson avait-elle le statut de Bichoul Goy et donc a-t-elle rendu mes ustensiles Tarèf ?

Dois-je cachériser toutes mes casseroles, vaisselles etc. ?

J'ai également une fille qui n'est pas en conversion et qui a cuit elle-même des aliments avec mes ustensiles avant ma conversion.

Si ce que j'ai pu utiliser avant ma conversion ne doit pas être cachérisé, qu'en est-il de ce qu'elle a utilisé elle ?

J'ai entendu dire que ma vaisselle était "convertie" avec moi au moment de l'aboutissement de ma conversion.

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22607 réponses

Bonjour,

Nous vous souhaitons la bienvenue !

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Votre première question est :

« Baroukh Hachem, j'ai rejoint le peuple juif la semaine dernière. Je souhaiterais savoir ce qu'il en est de mes casseroles et poêles que j'ai utilisé avant ma conversion. Tout était déjà Cachère chez moi, mais ma cuisson avait-elle le statut de Bichoul Goy et donc a-t-elle rendu mes ustensiles Tarèf ? Dois-je cachériser toutes mes casseroles, vaisselles etc. ? »

Réponse :

Vous n’avez pas l’obligation de cachériser vos ustensiles car même un aliment cachère cuit par un non-juif lui est permis après sa conversion. A plus forte raison, les ustensiles absorbés des particules de ce plat.

Il y a deux raisons qui ont poussé nos Sages à interdire la cuisson d’un non-juif : 1. Un éloignement afin de ne pas risquer de mariages interdits, 2. Un éloignement afin de ne pas risquer la consommation d’aliments interdits.

Ces deux raisons ne s’appliquent pas lorsqu’il s’agit du converti lui-même.

Donc, il n’est pas nécessaire de penser à une cachérisation.

Voir Michnat Haguère, chapitre 12, Halakha 47.

Cependant, les ustensiles ayant servi pour la cuisson d’aliments non-Cachères doivent, obligatoirement, être cachérisés avant d’être utilisés.

Votre seconde question est :

« J'ai également une fille qui n'est pas en conversion et qui a cuit elle-même des aliments avec mes ustensiles avant ma conversion. Si ce que j'ai pu utiliser avant ma conversion ne doit pas être cachérisé, qu'en est-il de ce qu'elle a utilisé elle ? »

Réponse :

Si les aliments cuits [par votre fille] dans vos ustensiles étaient non-Cachères, il faut obligatoirement cachériser les ustensiles.

Si les aliments étaient cachères, il n’est pas nécessaire de cachériser les ustensiles car l’interdiction de consommer Bichoul Goy ne s’applique pas lorsque ce sont les enfants du converti [et sous sa tutelle] qui ont réalisé la cuisson.

Pourquoi ?

Car les deux raisons invoquées plus haut ne s’appliquent pas, également, dans une telle éventualité.

Voir Patbag Hamélekh, chapitre 2, Halakha 1.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Mékorot / Sources : Michnat Haguer, Patbag Hamélekh.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN