Aujourd'hui à Paris
06:42 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:42 : Heure de milieu du jour
19:39 : Coucher du soleil
20:23 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 2 Octobre 2020 à 19:08
Sortie du Chabbath à 20:12
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Boire de la bouteille après sa femme Nidda

Rédigé le Jeudi 4 Août 2016
La question de Rivka B.

Bonjour,

Si j'ai bu dans une bouteille d'eau et que je n'en veux plus, ou que je souhaite lui la laisser pour qu'il puisse boire et que je ne bois plus après lui de cette bouteille, a-t-il le droit de boire de cette bouteille ? Idem pour un verre ?

Merci beaucoup, que D.ieu vous bénisse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22252 réponses

Bonjour,

Dans tous les cas mentionnés dans votre question, il est interdit au mari de boire les restes contenus dans la bouteille ou dans le verre.

Cette interdiction est en vigueur même si vous avez utilisé une paille pour consommer la boisson. Voir Mar’é Cohen, chapitre 5, Halakha 4, page 71.

Toutefois, il sera permis au mari de consommer le reste de la boisson, si et seulement si :

1. Vous n’êtes pas présente dans la pièce où il se trouve au moment où il en consomme. Il lui est permis de vous demander de quitter la pièce afin qu’il puisse consommer la boisson restante. S'il veut vous adresser une galanterie, il lui est possible de quitter la pièce. Si vous vous trouvez dans la nature, il doit s'éloigner [ou vous-même] vers un endroit où il ne vous verra plus.

Ou

2. La boisson a été versée dans un autre ustensile.

Ou

3. S’il ne sait pas que ce sont les restes de votre boisson. Vous n’avez pas l’obligation de lui dire que ce sont vos restes.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Maré Cohen.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN