Logo Torah-Box

Chabbath : forcer l'ouverture d'un portail avec fermeture magnétique

Rédigé le Samedi 1er Juillet 2023
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Nous avons un portail qui est fermé avec une fermeture magnétique. Avant Chabbath, nous avons l'habitude d'ouvrir le portail et de le laisser ouvert pendant tout le Chabbath.

Ce Chabbath, le portail s'est refermé tout seul.

Avec une pression très forte nous pouvons ouvrir la porte.

Est-ce un problème de l'ouvrir de force pendant Chabbath ? A titre de Mélékhèt Sotèr ?

De plus, en l'ouvrant de cette façon, ouvre-t-on un circuit électrique qui serait entre les deux aimants ?

La réponse de Rav Aharon SABBAH
Rav Aharon SABBAH
408 réponses

Bonjour,

Il faut savoir que l'ouverture ou la fermeture d'une porte classique n'est pas concernée pas l'interdit de "Sotèr" - détruire ou "Boné" - construire (c'est-à-dire considérer que l'on construit une partie du mur en fermant la porte ou le détruire en l'ouvrant), et, ce, pour deux raisons :

- Car la porte est faite pour être ouverte et fermée en permanence, cela ne s'apparente donc pas à une construction ou destruction de l'un des murs de la maison [Choul'han 'Aroukh Ora'h 'Haïm chap. 313, 1 et 3 et Michna Broura (313, 2 et 313, 23)].

- Car la forme et la structure de la porte indiquent clairement qu'elle ne représente pas l'un des murs de la maison, mais plutôt une simple porte ['Hout Chani (Chabbath tome 2, chap. 36, 3)].

Au sujet d'un portail avec fermeture magnétique, il existe deux modes de fonctionnement :

1) L'électricité n'est pas coupée en ouvrant la porte aimantée et nous ne faisons que séparer les deux aimants, dans ce cas précis, il est tout à fait possible de l'ouvrir, car les deux raisons évoquées plus haut sont toujours en vigueur dans ce cas.

2) Par contre, si l'électricité est coupée en ouvrant la porte, on peut déduire des propos du 'Hazon Ich qu'il serait interdit de l'ouvrir en la forçant, car ce Grand Maitre considère que la coupure du courant électrique est effectivement concernée par l'interdit de Sotèr - détruire [voir 'Hazon Ich Ora'h 'Haim 50, 9]. 

Bien que cet avis ne fasse pas l'unanimité, voir entre autres les propos du Rav Chlomo Zalman Auerbach (Min'hat Chlomo tome 1, chap. 11), du Rav Ovadia Yossef (Yabi'a Omer tome 7 Ora'h 'Haïm chap. 36, 3) et du Rav Wozner (Chévét Halévi tome 1, chap. 121) qui n'apparentent pas la coupure du courant à cet interdit, ils sont cependant unanimes pour interdire l'allumage ou la coupure du courant électrique pour d'autres raisons.

D'après cela, si l'électricité est coupée en ouvrant la porte, il serait donc interdit d'après tous les avis de l'ouvrir pendant Chabbath.

Nous sommes à votre disposition, Bé'ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Cordialement.

Les Inboxables (spécial Pessa'h)

Les Inboxables (spécial Pessa'h)

Un éventail de 250 questions-réponses consacrées à la fête de Pessa'h et au déroulement du Séder. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Aharon SABBAH