Chemita et fleurs odorantes

Rédigé le Dimanche 12 Avril 2015
La question de Arie W.

Bonjour Rav,

Quand la Kedouchat Chevi'it commence en Israël pour les fleurs odorantes ?

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6466 réponses

Chalom Ouvrakha,

Les fleurs odorantes font l'objet d'une discussion à savoir si elles sont investies de Kédoucha (sainteté) ou non. Certains sont permissifs à ce sujet, comme le Rav Ovadia Yossef.

Aussi, il y a une autre grande discussion concernant l'interdit des Séfi'hin (interdiction rabbinique de consommer les pousses de l'année de Chemita), à savoir si cet interdit dépend de la Kédoucha ou non.

Enfin, on retrouve une dernière discussion au sujet de l'interdit de Sefi'hin, à savoir s'il inclut toute autre pousse qui n'est pas comestible.

On pourra certainement être permissif pour tout ce qui a été susmentionné.

Néanmoins, on retrouve un autre interdit, celui de Né'évad, qui nous interdit de profiter de n'importe quelle pousse ayant subi un travail interdit, et, bien que nous soyons permissifs en ce qui concerne les aliments, au sujet des fleurs (qui ne sont pas cataloguées comme étant un besoin important), on devra s'en abstenir.

Voilà pourquoi il faudra se procurer des fleurs avec un Hekhchèr (cachet de validation rabbinique). Vous pourrez alors vous permettre de ne pas attribuer à ces fleurs une Kédoucha, mais vous devez vous les procurer avec un Hekhchèr assurant au moins qu'elles n'ont pas subi de travaux interdits.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Rav Ovadia Yossef.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA