Logo Torah-Box

Cohen marié avec une femme interdite

Rédigé le Lundi 17 Novembre 2014
La question de Anonyme

Cher Rav,

Les Cohanim n'ont pas le droit de se marier avec une convertie, une veuve et une jeune fille ayant eu une relation avec un Goy.

Que se passe-t-il s'ils ne le savent pas et se marient avec une fille qui est dans ce dernier cas ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38810 réponses

Bonjour,

A l'époque, uniquement, certains Cohanim ne pouvaient pas se marier avec une veuve.

De nos jours, un Cohen peut se marier avec une veuve.

Par contre, il lui est interdit de se marier avec les femmes suivantes :

1. Groucha - une femme divorcée.

2. Zona toute femme ayant eu une relation avec un homme avec lequel elle n'avait pas le droit de se marier [par exemple un non-juif]. Pour la fille d'une telle femme : il faut nous contacter de nouveau.

3. 'Halala - une femme ayant eu une relation avec un 'Halal, c'est-à-dire la descendance d'un Cohen qui est le fruit d'une relation interdite à ce dernier. Il y a d'autres cas de figure.

4. 'Haloutsa - une veuve qui était destinée à son beau-frère "qui n'a pas voulu d'elle".

5. Guiyoret - une femme convertie au judaïsme. Choul'han Aroukh - Even Haézer, chapitre 6, Halakha 8.

6. Une fille issue du mariage d'une femme juive avec un non-juif. Dans les références ci-dessous, on traite de cette question difficile :

Voir Choul'han Aroukh - Even Haézer, chapitre 4, Halakha 5 et 19, chapitre 7, Halakha 17, "Chémech Oumaguène", volume 3, Even Haézer, question 54 et 58, Rav Chlomo Amar dans Chéma Chlomo, volume 5, Even Haézer, question 8, Véhaya Ha'olam [Rav Baroukh Chraga], réponse 2 et Rav Ye'hia Teboul dans Mar'ot Yécharim, volume 1, réponse 20, Bemaré Habazak, volume 2, réponses 107 et 108, 'Olat Its'hak, volume 3, réponse 263, Dvar Yéoshoua, volume 3, Even Haézer, réponse 8, Techouvot Véhanhagot, volume 6, réponse 249, Yabia Omer, volume 10, Even Haézer, réponse 14, volume 11, Even Haézer, réponse 34, Chout Harichone Létsion, volume 1, Even Haézer, réponse 13, Dibrot Elyahou, volume 9, réponse 105-107.

7. La fille d’une femme convertie mariée à un juif ou la fille d’une femme juive mariée à un converti est absolument permise à un Cohen. Choul'han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 7, Halakha 21.

8. La fille d’une femme convertie mariée à un converti : interdit. Si le mariage a déjà eu lieu, ils ne se séparent pas. Choul'han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 7, Halakha 21.

Si le Cohen s'est marié avec une convertie, il doit de suite s'en séparer par le biais d'un "Guet" - divorce religieux, délivré par un tribunal rabbinique.

S'ils ont eu des enfants, ce sont des 'Hallalim [voir plus bas]. Voir Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 7, Halakha 12.

S'il s'est marié avec une femme ayant eu un rapport avec un non-juif, il doit également s'en séparer de suite par le biais d'un "Guet" - divorce religieux, délivré par un tribunal rabbinique.

S'ils ont eu des enfants, ce sont des 'Hallalim [voir plus bas]. Voir Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 7, Halakha 12.

Apparemment, les "conjoints" dont il est question n'ont pas fait l'objet d'une enquête sérieuse.

L’enfant né d’un Cohen avec l'une des trois femmes citées plus haut, est juif, mais a le statut de « Cohen ‘Hallal ».

Ceci est valable même si le Cohen et la femme divorcée n’ont pas contracté un mariage [qui, de toute façon, est interdit].

Voir Kiryat Sépher sur Rambam Hilkhot Issouré Bia, chapitre 19 et Yalkout Yossef, Diné Néssiat Kapayim, chapitre 128, note 82, passage « Ouma Nikra ‘Halal ».

Si le bébé qui naît est un garçon

1. Si le bébé qui naît est un garçon, il lui sera interdit de faire la Birkat Cohanim au Beth Haknesset [que ce soit durant l’année ou à Yom Kippour]. Voir Choul’han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 128, Halakha 42, Pisské Tchouvot, chapitre 128, passage 82 au nom du Pri Mégadim.

2. Il ne montera pas au Séfer Torah pour la montée du Cohen.

Voir [Rav Tsvi Hirsh Grodzinski] dans Mikraé Kodech, Klal 9, Halakha 5, Michna Broura, chapitre 135, passage 29, Ba’h sur Tour, chapitre 135 et Igrot Moché, Even Haézer, volume 4, Halakha 12.

3. Tous ses enfants, petits-enfants, arrière petits-enfants, etc., auront le statut de « ‘Halal ». Voir Choul’han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 7, Halakha 16.

4. Une fille de cette descendance n’a pas le droit de se marier à un Cohen, mais si elle se marie à un juif non-Cohen [ce qui est permis], la fille de cette union ne sera pas « ‘Halala », elle sera Cachère et permise à un Cohen. Voir Choul’han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 7, Halakha 16.

5. Une femme Cohen pourra se marier avec lui ou avec un garçon de sa descendance. Voir Choul’han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 7, Halakha 22.

Si le bébé qui naît est une fille

1. Si le bébé qui naît est une fille, elle est « ‘Halala ».

2. Il lui sera strictement interdit de se marier avec un Cohen. Si elle se marie avec un Cohen, l’enfant sera « ‘Halal ». Rambam Hilkhot Issouré Bia, chapitre 19, Halakha 1, Choul’han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 7, Halakha 12.

3. Il lui sera permis de se marier avec un juif non-Cohen. Ses enfants ne seront pas « ‘Halal ». Ils seront Cachères et [les filles] pourront se marier avec un Cohen. Voir Choul’han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 7, Halakha 16.

4. Il lui sera permis de se marier avec un homme converti. Voir Choul’han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 8, Halakha 3.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Peleriner nos Tsadikim

Peleriner nos Tsadikim

Compilation de 250 tombeaux de Tsadikim du Nord au Sud d'Erets Israël. Itinéraire, biographie et enseignements pour chaque Tsadik. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN