Coronavirus : plier la partie en fer d'un masque de protection pendant Chabbath

Rédigé le Lundi 29 Juin 2020
La question de Anonyme

Chalom Rav,

A-t-on le droit de plier le petit bout de fer qui est sur un masque de protection jetable pendant Chabbath, pour qu’il puisse prendre la forme du nez et que l’air ne s’échappe pas, ou faut-il le faire avant Chabbath ?

La réponse de Rav Rahamim ANKRI
Rav Rahamim ANKRI
439 réponses

Chalom,

L'amélioration d'un objet n'est pas considéré comme "Maké Bépatich" si ce dernier est utilisable même sans cette amélioration. De plus, si cet acte d'améliorer est réversible, cela ne sera pas interdit.

Aussi, la définition de "Maké Bépatich" est de par l'action de l'utilisateur, finir l'objet afin de pouvoir l'utiliser. Dans notre cas, l'objet est complètement terminé et l'adaptation est personnel à chacun ; d'ailleurs, certains ne l'utilisent même pas (Michna Beroura 302,9).

De plus, comme le rapporte aussi le Michna Beroura dans le chap. 314, alinéa 8, que si nous ne sommes pas méticuleux dans cette action, cela serait permis, et dans notre cas, il n'y a aucune crainte d'arriver à faire un Kéli Gamour puisqu'il est déjà fini, et en le retirant, dans la majeure partie des cas, il reprend plus ou moins sa forme initiale.

On peut aussi amener une preuve de la chaise pliante qui est faite pour être ouverte et fermée à tout moment, et que les Sages n'ont pas interdit. Là aussi, cette petite lamelle est faite pour être pliée et dépliée, c'est le but de sa présence, tout comme les marque-pages autocollants qui sont faits pour être collés et décollés, et que nous n'interdisons pas de peur que cela ressemble à un dérivé de coudre.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Michna Beroura.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Rahamim ANKRI