Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:20 : Mise des Téfilines
08:30 : Lever du soleil
12:42 : Heure de milieu du jour
16:54 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 9 Décembre 2022 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:48
Afficher le calendrier

Coutume du "Keman Sefarim"

Rédigé le Lundi 28 Octobre 2019
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

On m’a parlé d’une coutume lors du mois de 'Hechvan de ne pas ranger les Sifré Torah dans le Arone, car ce mois est un mois sans fête.

Il me semble que cela s’appelle "Keman Sefarim".

On organise ensuite une grande fête lors de la rentrée des Sefarim/

J’aimerais en savoir plus ainsi que la signification avec des sources si possible.

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
33085 réponses

Bonjour,

En effet, il s'agit d'une coutume pratiquée dans certaines communautés Tunisiennes.

Keman Sefarim signifie : La levée des Séfarim.

Le jour de Sim'hat Torah, après la lecture des différentes Parachiot, on ne remet pas, en place, les Sifré Torah utilisés,

On sort tous les autres Sifré Torah se trouvant dans le Hékhal,

On les pose sur une table à proximité du Hékhal, devant les portes ou sur les côtés et on les recouvre, jusqu'au début du mois de 'Hechvan où ils sont remis en place après avoir dansé et chanté "avec plus d'entrain que le jour de Sim'hat Torah". Bien entendu, les chants et les danses sont suivis / accompagnés de dégustations gastronomiques.

D'après certains, c'est afin d'apporter de la joie dans le mois de 'Hechvan étant sans aucune fête.

Selon d'autres, la raison est la suivante :

Le mois de 'Hechvan est le huitième mois de l’année [en considérant le mois de Nissan, premier mois].

Durant Sim'hat Torah, nous tournons sept fois autour de la Téva / Bima. Le huitième mois, faisant allusion à la délivrance [le 8 est associé au surnaturel], est attendu pour tourner une huitième fois autour de la Téva / Bima et afin d'y multiplier les réjouissances et de rapprocher la délivrance finale grâce à notre Emouna et au mérite de la Torah.

Lorsque le Rav Matslia'h Mazouz arriva en Tunisie, il découvrit cette coutume qu'il ignorait, totalement, jusqu’alors. Mais il se dit qu'elle existait, certainement, depuis l'époque où des géants de la Torah l'avaient instaurée.

Voir Ich Matslia'h [Rabbi Matslia'h Mazouz], volume 1, Yoré Déa, réponse 34, page 40a, colonne 2, passage Vétérem Assim Kantsi Lemilin, et 'Alé Hadass, page 549 [rapportant une autre explication à cette coutume].

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Ich Matslia'h, 'Alé Hadass.
Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN