Aujourd'hui à Paris
07:26 : Mise des Téfilines
08:33 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:31 : Coucher du soleil
18:20 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27


Hiloulot du jour
Rav Eliahou Eliézer Dessler
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Cueillir des fruits d'un jardin privé

Rédigé le Lundi 6 Novembre 2017
La question de Evelyne S.

Bonjour,

Peut-on cueillir des fruits ou des fleurs qui dépassent d'un jardin privé sur le trottoir ?

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18036 réponses

Bonjour,

1. Il est interdit de cueillir des fruits ou des fleurs se trouvant sur les branches d’un arbre qui s’étendent vers le domaine public.

2. Si le branchage de l’arbre empêche vraiment les passants de se déplacer correctement, il n’est pas interdit de cueillir des fruits ou des fleurs.

3. S’il s’agit de plantes parfumées ou de fleurs [pas de fruits] qui poussent en grande quantité dans le jardin privé et l’on suppose que le propriétaire ne s’opposera pas si l’on en cueille, il n’est pas interdit d’en cueillir une petite quantité si la cueillette se fait sans causer de dégât au branchage. Cependant, il est bien d’adopter une attitude rigoureuse.

4. Si l’on s’aperçoit que d’autres personnes cueillent des plantes, la permission n’est plus en vigueur.

5. La permission n’est jamais en vigueur pour des roses ou des fleurs semblables, d’une importance semblable.

6. Si le jardin se trouve dans un endroit où il y a des non-juifs ou des personnes non pratiquantes ayant l’habitude de cueillir les fruits et les fleurs ne leur appartenant pas - sans aucune retenue -, il est possible d’adopter une attitude permissive [car on suppose que le propriétaire n’a pas d’autre choix que d’accepter cet état de fait].

7. Il va sans dire que si le propriétaire oppose un refus catégorique [affiche apposée sur la clôture, etc.], il est strictement interdit de cueillir quoi que ce soit, dans tous les cas.

Voir Choul'han 'Aroukh - 'Hochen Michpat, chapitre 260, Halakha 6 et chapitre 167, Halakha 2 et Hilkhot Hachavat Avéda - Haré Halakhot, chapitre 21, Halakha 1-4.

Voir, également, ‘Aroukh Hachoul’han - ’Hochen Michpat, chapitre 260, Halakha 14 et Pit’hé ‘Hochen - Avéda, chapitre 3, Halakha 12, note 38.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur