Logo Torah-Box

Demander pardon à une personne de sexe opposé

Rédigé le Mardi 4 Août 2020
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Une jeune fille peut-elle demander pardon avant Roch Hachana et Kippour à un jeune homme qui n'est pas de sa famille (côtoyé dans un cadre scolaire/académique ou professionnel) ?

A partir du moment où il y a eu discussion et interaction, il se peut en effet qu'ils se soient blessés/vexés l'un l'autre, avoir eu du ressentiment, etc., même indirectement ou sans le savoir.

Mais n'y a-t-il pas un risque de rapprochement inutile ?

Merci d'avance pour votre réponse.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7952 réponses

Chalom Ouvrakha,

S'il y a lieu de craindre un rapprochement interdit, on pourra nommer une tierce personne qui ira demander pardon au nom du fautif [voir Michna Beroura 606,2 et Yé'havé Da'at tome 5-44].

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Michna Beroura, Yé'havé Da'at.
Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Ces questions, vous vous les êtes posées un jour, ou vous vous les poserez dans l’avenir…

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA